Notes d'archives extraites des PV des sessions 1971 - 1979  du ComitŽ national
(AN 830008, boites 119 ˆ 183) par Anne-Laure & Rapha‘lle BŽnilan

 

Section 1 MathŽmatiques

printemps 1974
W. Mercouroff  (DS) annonce redŽcoupage du CN :  la section 1 deviendra 'maths et modles'

automne 1975
Transformation du labo Kuntzmann de LA en LP?
CrŽation d'un LA  J. Arsac
Protestation (Gebuher), jamais le CN n'a ŽtŽ aussi bafouŽ par le CGP (7¡ Plan, DGRST) jamais le programme n'a ŽtŽ aussi vague. Gastinel : on ne sait pas o on va... pas de politique de l'emploi, d'instruments, demande d'amŽlioration des conditions de vie... RŽponse Mercouroff : les moyens sont maintenus. Recrutement de jeunes chercheurs : 40 en 1973, 14 en 1976

 pr. 1976
Il semble que B. Connes soit sur des problmes trop difficiles (?)
Ne sont pris en considŽration que les candidats dont le rapporteur peut juger la compŽtence ˆ partir d'un travail de recherche : manuscrit, 3¡cycle, publication, le niveau requis est donc plus ŽlevŽ que le DEA.
40 candidats retenus (J-M Schwartz)
Motion : les maths sont maltraitŽs, la pyramide des chercheurs est pratiquement inverse de celle des autres disciplines, notamment de la physique. 


aut. 1976

Motion ˆ propos des moyens de calculs en maths appliquŽes
Mokoddzki dit que les maths sont victimes des compressions budgŽtaires, propose un colloque international pour montrer les axes de recherche non dŽveloppŽs en France.
DŽcision de ne pas procŽder au flŽchage des laboratoires. FlŽchage par thme, demande dŽlai de rŽflexion.

Restrictions de crŽdits : le total des crŽdits de mission CNRS pour les maths n'excde pas le saluaire annuel d'un professeur titulaire...

 pr. 1977
Concurrence avec Ens. sup., pas assez de chercheurs rang A au CNRS.
L'Žvaluation des chercheurs au plan national au CNRS. Meilleure donc que dans l'Ens. sup.
Promotions : classement en tte de AR 8 ans. On Žlimine les 6 ans (Winter est contre cet a priori) sauf ˆ titre tout ˆ fait exceptionnel. Tout AR "sŽrieux" attachŽ 8 ans doit passer CR (une dizaine de postes dispos en 1977)

 ComitŽ sectoriel mathŽmatiques et physique de base (fŽv. 77)
En physique 66% des labos existants sont associŽs au CNRS
J. Winter (DS) : certes les actions concertŽes font dŽcouvrir de nouveaux talents, mais il ne faudrait pas qu'elles dŽpassent  5% en volume des crŽdits du secteur. PrivilŽgier plutot les RCP
Affichages : les positions des commissions sont rŽservŽes et diverses. Friedel regrette qu'on ait perdu la fonction "indicative" de l'affichage. Les sections regrettent que certains postes ˆ l'affichage aient ŽtŽ prŽvus hors CNRS (CEA) sans qu'elles en soient informŽes.
Promotion des DR : le Directoire est favorable ˆ l'examen par les commissions de ces questions qui Žchappaeint jusqu'ˆ prŽsent au contr™le du CN.
Recrutements : trop peu de chercheurs A en maths.
Projet de statut (Winter) : le recrutement est l'Žquivalent d'un concours. Un corps de CR Žquivalent des MA universitaires.
Brossel : les critres que l'on aura pour ce concours d'entrŽe seront scolaires. Pour qu'un concours soit valable, il faut qu'il permette de dŽterminer la qualitŽ individuelle du candidat, or l'affichage fait entrer en jeu des critres d'opportunitŽ. Le concours ne doit pas tre une comparaison entre laboratoires, mais entre candidats.
Les labos de physique recoivent des crŽdits : 55% du CNRS (Žquipements collectifs, ATP, budget LP), 27% Ens. Sup., 17% contrats

 ComitŽ sectoriel Aut. 1977
Yoccoz : si le secteur est dŽfavorisŽ (budgŽtairement), c'est parce qu'il appartient presque exclusivement au domaine de la recherche fondamentale.
Winter : En physique, les ATP serviront d'amortisseurs. Il faut raisonner en termes d'excellence, mais cela pose des problmes d'Žquilibrage entre les sections. Il faudrait mettre ˆ part mathŽmatique et physique thŽoriques qui ont moins besoin d'Žquipement. Cela a-t-il un sens de comparer le travail des laboratoires? Friedel la qualitŽ c'est bien, mais il faut aussi compter le "style", les recherches sont plus ou moins couteuses. Brossel suggre de comparer labos franais aux Žtrangers. Winter acquiesce, mais avec prudence.
La sect. 8 est trs hŽtŽrogne (qq. labos "contestables"), la 12 plus homogne et a beaucoup d'Žquipements lourds. La 13, niveau moyen.
Lascombe : l'Žvolution de la physico chime franaise est inquiŽtante
Winter : qu'est ce qui se cache sous le vocable physico-chimie?
Friedel : le CNRS qui a ŽtŽ attaquŽ ces derniers temps a surtout eu comme dŽfenseurs des chimistes, des mathŽmaticiens et des physiciens... il perdra leur concours si la situation actuelle continue.
Brossel : il y a eu en 1969 une inflexion qui n'a fait que s'agraver depuis. Maintenir le stock de labos : si on veut crŽer de nouvelles Žquipes il faut en dŽsassocier d'autres.
Yoccoz : associer des Žquipes qui demandent trs peu de moyens? - il ne faut pas donner une Žtiquette qui ne veut rien dire. Les sections doivent rŽpartir la pŽnurie. Essayer de maintenir ˆ flot les labos d'excellence et en contre-partie rŽduire les autres en Žquipement.
Brossel : il va tre difficile de faire fonctionner les commissions sur cette logique.
Winter : comment faire autrement (Winter)
Recrutements : le niveau des dŽparts en physique demeure faible, mais constant. Les maths ont un taux de dŽpart supŽrieur.


 

Section 2  Informatique, automatique, analyse des systmes

aut. 1974
Problme sur implantation des Žquipes en province. Commission ne voudrait pas une multiplication des centres thŽoriques qui deviendraient difficile ˆ soutenir, une Žtude va tre faite.

27 mars 1975, Lettre Badoz ˆ la com. Žlectorale du CN
A propos du partage des chercheurs entre les sects I et II ˆ propos d'une question de moyens (la II devant tre mieux dotŽe en Žquipement) La crŽation de la II a ŽtŽ fortement suggŽrŽe par les SPI et des physiciens qui ne veulent pas de mathŽmaticiens.

 pr. 1976
politique d'Ždition (relations sect. avec IRIA, AFCET...)
Recrutement : Giralt signale que la situation est catastrophique.
Proposition de procŽdure : A le candidat doit tre pris (pas plus de 5%), B doit tre pris en considŽration, C est ŽcartŽ. Deux jurys : informatique et automatique.
Depuis la dernire session le CNRS met en place une procŽdure en deux temps, flŽchage puis affichage des laboratoires. Le flŽchage peut prŽsenter un certain intŽrt. Ce n'est pas le cas de l'affichage qui ne tient aucun compte de l'avis des sect. (risque de conduire trs rapidement ˆ faire sŽlectionner les candidats par les seuls directeurs de labos. ce qui apparait comme un premier pas vers l'affectation de postes directement aux labos ce qui serait nŽfaste).
La sect. dŽplore la disparition du grade de stagiaire.
Motion pour faire rŽagir les sections des SHS (35 et 36) sur l'intelligence artificielle (dont les historiens!) (Borillo)

 ComitŽ thŽmatique des SPI, sept 76
RŽflexion sur les "indicateurs de qualitŽ"
Chabbal participe ˆ la sŽance (tradition GrŽgory)
Diffusion de l'IST
Lagasse informe le comitŽ que le ComitŽ de direction du CNRS a dŽcidŽ de n'attribuer aucune augmentation aux unitŽs "reconduites". Par ailleurs il ne semble pas raisonnable de crŽer de nouvelles Žquipes.
En les SPI sont un redŽploiement de ce qui existe.

 aut. 1976
J. Lagasse (DS) expose les trois vocations du CN : Parlement de la recherche,  comitŽ consultatif de la recherche,  "Žpicerie fine" (budget?). Lagasse demande ˆ ce que ce dernier aspect ne constitue pas l'essentiel du travail de la section. Souhaite que sect. s'appuie sur les rapports des comitŽs de direction des labos. Il attache beaucoup d'importance au flŽchage (contestŽ par Giralt). Discussion, Lagasse menace de quitter la sŽance
ATP : traitement des images supprimŽe, mais systmes automatiques complexes semble satisfaisante
Examen du LEST (rapporteur Gay) bien organisŽ mais pas assez d'Žchanges
Examen du CIRCE

 pr. 1978
Discussion du rapport de conjoncture. Envoi des rapports dont "Pour une grande industrie nationale des ordinateurs" (Boucher, Laborde) suscite une discussion particulirement vive. Texte trop partial (les insuffisances de l'industrie franaise). Quelles compŽtences la section a-t-elle en matire de politique industrielle? Le prŽsident suggre envoi du texte ˆ CII HB et CGE.
Le problme de l'emploi des postes de chercheurs non payŽs (250 en 1970, dŽtachŽs in industrie?) diminue tandis que les dŽtachements diminuent. Continuer ˆ faire de la "cavalerie", nommer les chercheurs au fur et ˆ mesure des dŽparts. Lagasse explique le systme de l'interview pour le recrutement. (Chabbal : chaque fois qu'on engage un nouveau chercheur on engage 5 MF)
Promotions DR : faut il avoir recours ˆ un referee Žtranger? Non dit Costa, cela voudrait dire que le CN ne fait pas son boulot. Sakarovitch dit que le ralentissement des carrires au CNRS aboutit fatalement au dŽpart des meilleurs chercheurs.


 

Sect 3 Electronique, Žlectrotechnique, optique

pr. 1976
La sect. dŽpend des SPI (Lagasse prŽsente les SPI par des diapos). La prŽsentation des SPI par Lagasse n'empche pas la section de dire qu'elle prŽfre passer d'abord ˆ l'examen des candidatures.
La candidature d'un attachŽ scientifique ˆ Rio de Janeiro (Vauge) au grade MR est dŽplacŽe par rapport ˆ celle d'un vrai chercheur 

aut. 76
Le labo de physique des plasmas travaille plus en fonction de sa facilitŽ ˆ avoir des contrats DRME que de choix scientifiques raisonnables.
Le flŽchage prŽjudiciable aux petites formations? Non dit Lagasse, le flŽchage n'est pas une Žvalutation de qualitŽ. Blocage du flŽchage, huit refus de vote. (Mme Laval craint qu'un trop petit nombre de labos soient flŽchŽs)
ATP 'signaux d'images et communication' se tourne de plus en plus vers les SHS


 

Sect 4 MŽcanique ŽnergŽtique

 pr. 1974
ComitŽ sectoriel: le but est d'assurer une meilleure coordination de l'ensemble des sections Chabbal souhaite que chaque section soit reprŽsentŽe par son prŽsident et un jeune chercheur. L'organisme se rŽunira une fois par an ˆ l'automne pour dŽbattre du budget, de la rŽpartition des crŽdits entre labo. propres, comitŽ national, et ATP. Il comprendra 15 personnes et la proportion des personnalitŽs extŽrieures nommŽes sera la mme qu'au ComitŽ national. Ces comitŽs ne diminuent pas le r™le du ComitŽ national, ils ont un r™le de coordination. Chabbal prŽcise que "la mise en place de ces comitŽs assure au CN un contr™le plus serrŽ de la direction en l'obligeant ˆ discuter la rŽpartition des crŽdits et des postes ainsi que la proposition de budget".
Le recrutement des chercheurs prŽsentŽ par Chabbal (DS) : " j'ai un travail ˆ faire, je le propose ˆ X mme s'il n'est pas trs bon". On ne raisonne pas ainsi pour engager des chercheurs permanents!

pr. 1976
PrŽsentation de la sect. prŽsentation de G. NiŽva (Secr. CN)
Refus d'un reprŽsentant ITA au comitŽ permanent (c'est anti statutaire disent Lagasse et NiŽva)
Intervention intersyndical : les nouvelles mesures du CNRS visent dans un contexte de pŽnurie ˆ renforcer les dŽsŽquilibres par des mesures de sŽlectivitŽ renforcŽes correspondant aux choix gouvernementaux et ˆ ceux du secteur productif.../ Il faudra donc aux labos CNRS effectuer ce qui a ŽtŽ dŽfini en dehors de la communautŽ scientifique, la politique du fait accompli remplaant le dŽbat scientifique. Mais les Žlus demandent Žgalement que l'objectif des 3% du PNB soient atteints le plus rapidement possible.
Refus d'appliquer le flŽchage, une procŽdure qui doit rester interne ˆ chaque commission. Le flŽchage est dangereux en ce qu'il risque de crŽer une politique malsaine de dŽbauchages entre laboratoires.

 aut. 76
Lagasse veut renforcer la communication (vulgarisation)
ATP polymres : les mŽcaniciens n'y participent pas beaucoup
Mme remarque ˆ propos de l'ATP 'stockage chimique de l'Žnergie'

pr. 1977
Etonnement devant l'arrivŽe de plusieurs Žtrangers de haut niveau au CNRS (exemple D. Barton)
Passage AR - CR, le prŽsident est mŽcontant de ne pas connaitre le nombre de postes. Lagasse rŽpond que cela permet ˆ la section de proposer ses choix sans prŽ-contrainte.
Un chercheur est promu CR par changement de sect (vers 16), il n'aurait pas fallu lui laisser soutenir sa thse (Babiano)
MR - DR, Tsen Li Fang pas retenu par la section, il ne travaille plus que sur contrat. Lagasse s'Žtonne d'un vote nŽgatif qui contredit celui de l'annŽe prŽcŽdente.
Examen des DR : enqute sur Le Fur dont on n'a plus aucune nouvelle de son activitŽ scientifique depuis 1973.


 

Sect. 5 Thermodynamique et cinŽtique chimique

pr. 71
"La Commission devra prŽsenter un rapport d'activitŽ annuel de la section et un rapport de conjoncture une fois au cours de son mandat, ce dernier rapport permet de dŽfinir la politique scientifique du pays alors que les rappoorts d'activitŽ justifient en quelque sorte ,du bon emploi, du budget du CNRS. Le rapport d'activitŽ, qui sera ŽlaborŽ par une sous-commission de la section, ne devra pas tre exhaustif mais comporter essentiellement les travaux originaux et les faits marquants de l'annŽe ŽcoulŽe."
Les Žlus syndicaux: "les Žlus syndicaux agiront pour que les personnels chercheurs et techniciens subissent le moins possible les effets d'une situation dont ils ne sont pas responsables (pŽnurie budgŽtaire, insuffisance du statut, conditions de travail, erreurs antŽrieuresÉ). Ils se refuseront ˆ toute autocensure dans les propositions d'embauche ou de promotion que pourrait entrainer la conjoncture. Ils donneront la prioritŽ au personnel et n'Žmettront aucun vote qui puissent aller dans le sens d'un licenciement. En ce qui concerne les orientation de recherche, les Žlus refuseront de se laisser enfermer dans le cadre imposŽ par le VI plan qu'il s'agisse de son esprit (rentabilisation, mobilitŽ) ou des moyens prŽvus (contrats, atteintes ˆ certains secteurs de rechercheÉ) Sur le fonctionnement du comitŽ nat, les Žlus du SNCS notamment rendront publiques les dŽlibŽraions des commissions, excŽptŽ les aspects strictement personnels, afin que les chercheurs soient pleinement informŽs"
Sur cette dŽclaration F. Gallais (DS) s'Žtonne et prŽcise avec fermetŽ la position de la direction en ce qui concerne les rŽgles sur le secret de la dŽlibŽration: les membres des commissions peuvent communiquer les propositions de leur section, mais ils doivent s'abstenir d'indiquer les auteurs des propos tenus sur les personnes.

pr. 74
ComitŽ sectoriel: Chabbal  souhaite que les 2 membres de la section soient un Žlu chercheur et le prŽsident de la section. R™le de gestion et de pilotage du secteur qu'il recouvre. Information sur le fait que dŽsormais le CNRS peut rŽmunŽrer pendant un an des chercheurs en stage dans l'industrie, ces chercheurs ne doivent pas tre brimŽs dans leur avancement. Dans le cas normal, les stages doivent tre payŽs par les industriels employeurs. Par contre, indique Chabbal les industriels pourront de plus en plus travailler dans nos labos. NŽcessitŽ de faire le point au cas par cas au bout d'un an.


 

 Sect. 6 physique nuclŽaire et corpusculaire

 pr. 1974
Astier se fait le porte parole de la sect. pour demander ˆ ce que le CNRS ne passa pas sous la tutelle de l'industrie. Chabbal est d'accord et annonce prog. recherche sur l'Žnergie. Sur demande information sur nouveau mode de fonctionnement du CNRS, Teillac dit de se rŽfŽrer au rapport Antoine Bernard.

 aut. 1974
Chabbal  : "il faut convaincre les responsables du VII¡ plan car nul n'a le droit de dŽclarer qu'une discipline est en perte de vitesse et doit tre progressivement ŽtouffŽe, qu'il y a des sciences bienfaisantes et d'autres malfaisantes. Il convient de remettre la physique ˆ la place qu'elle n'aurait jamais du perdre. Les premiers ˆ convaincre sont les biologistes et les chercheurs en sciences humaines. La bataille est donc interne. ce sont eux, en effet, qui au cours du VI¡ lan ont fait imposer l'idŽe que la physique devait tre sous-prioritaire. Il est pourtant claire que du point de vue dŽveloppement, la discipline biologique est trs liŽe ˆ la physique".

pr. 1975
Froissart : groupe de travail sur les grands problmes posŽs par l'Žnergie nuclŽaire. Diffusion du texte admis par le CNRS (Chabbal).

 aut. 1975
Mathieu Faraggi (Pdt de la sect.) s'exprime contre la flŽchage. La sect. n'a envoyŽ aucun reprŽsentant en comitŽ intersectoriel. Yoccoz dit qu'il y a peu d'ŽlŽments nouveaux en physique des particules, ds lors pourquoi faire des difficultŽs ˆ flŽcher. Oui mais les labos ne sont pas examinŽs par la sect. mais par le conseil scientifique de l'IN2P3. D'autre part la taille des labos est Žnorme, le flŽchage devrait se faire sur les grandes expŽriences. Lehmann propose une flche positive pour GANIL et Saturne II. Quid des jeunes qui vont sur les machines de petits labos qui vont fermer?

 pr. 1976
La crise et ses symptomes : 1 AR de 8 ans et 10 de 7 ans. Xavier De Bouard remarque que le nombre de postes AR CR proposŽs est moins de la moitiŽ de celui des candidats pour la troisime fois. Une dŽlŽgation de chercheurs venus manifester est reue par la commission au cours d'une suspension de sŽance. La sect refuse de classer (tous ex ¾quo). Astier propose un classement ex ¾quo plus un classement non officiel. DŽlŽgation ˆ B. GrŽgory (DG CNRS). Winter dit que la sect. fait le jeu de la direction 

aut 1977
L'Žtranglement AR CR est en voie d'tre rŽsorbŽ, mais le problme se dŽplace maintenant au niveau CR MR
Yoccoz explique la difficultŽ d'obtenir des postes de rang ŽlevŽ par le fait que le CNRS par rapport au reste de la fonction publique est privilŽgiŽ. Mais les membres de la commission refusent de voir les chercheurs du CNRS assimilŽs au reste de la fonction publique.
Les thŽsards : les allocations DGRST pour les thŽsards : soutenir la formation par la recherche ou pour la recherche?
La DGRST devrait mettre en place un systme de placement dans l'industrie.
Evaluation de l'IPN Orsay : prolifŽration des sujets de recherche. pas assez de transfert de l'IPN vers GANIL, gestion du personnel technique beaucoup trop lourde.


 

Sect 8/ 12 Physique atomique et molŽculaire, physique des solides

 
pr. 74
Problmes internes nombreux car la section est coupŽe en deux dans le projet de redŽcoupage du comitŽ national. Examen particulier des problmes soulevŽs par les relations entre les physiciens et les mŽdecins, ces derniers formant un corps trs fermŽ refusant toute autoritŽ aux chercheurs qui ne sont pas docteurs en mŽdecine. la commission voudrait donc former des mŽdecins de faon accŽlŽrŽe
A propos du VII¡ plan: volontŽ d'attirer des jeunes chercheurs de talent, donc des crŽations de postes, plut™t que des  possibilitŽs d'avoir de nouveaux Žquipements

aut 1975
Examen des LP. Labo du magnŽtisme de Grenoble (rapport. Fer) : les Žquipements sont ˆ bout de souffle. Le vrai problme la succession de NŽel. Barbier est pour cinq ans car les jeunes doivent prendre la relve.
P. G. De Gennes Žvoque des domaines de recherche nŽgligŽs en France : la rec. sur les textiles (fibres) et la protection des dents.
Les difficultŽs de l'heure (La DGRST et la rec appliquŽe) : Friedel estime que le r™le du CNRS est de lancer de nouvelles actions via les ATP ou la crŽation de labos. mais pas de dŽsŽquilibrer le systme (pas de dŽsassocier de petites Žquipes par exemple). Winter rŽpond que s'il s'agit de satisfaire toutes les demandes "raisonnables" de la recherche, c'est la budget du CNRS qui devrait tre augmentŽ de 50%

aut 1976
pdt de sect. Brossel.
Winter : le r™le et l'importance du CN comme conseiller scientifique est beaucoup plus important que celui de rŽpartiteur de crŽdits. Certes le budget est rŽduit, mais il faut nŽanmoins faire une politique scientifique. Si la commission ne la fait pas, qui la fera? Lance idŽe du minimum vital pour laboratoire. Le pdt Brossel rŽtorque que des gens ont pu vivre dans des camps de concentration pendant six ans sans en mourir cependant. 

aut 1977
Winter la physique s'essoufle, ce qui est facheux est que les physiciens sont dŽsunis. Les choses vont mal mais elles s'amŽlioreront. Il faut rester ˆ flot. La notion d'action prioritaire (Budget 78) est fort peu claire. S'agit il de pousser certains secteurs ou de prŽserver ce qui existe? En ce qui concerne les labos, la direction du CNRS a discutŽ pour rŽduire la catastrophe en utilisant l'argument de l'excellence.
Bernard : exposŽ sur les tŽlŽcommunications : croissance quantitative (le tŽlŽphone), implosion des composants, couplage tŽlŽvision-tŽlŽphone, tŽlŽcopieur, tŽlŽconf., etc. Ces services intŽressent-ils le public? La situation des lasers est catastrophique en France. Il convient de lancer un p™le laser au CNET.
Labos
labo optique Žlectronique : trs bon niveau, microscope ˆ balayage ˆ trs haute tension. RenouvelŽ.
Labos associŽs : Rouard prend sa retraite: Rouard semble avoir une conception un peu dŽpassŽe de la recherche. Averous, pas un labo mais une fŽdŽration d'Žquipes.
ERA G. Delacote se voit refuser faire de la recherche dans les collges (mÏurs?) par MEN.

pr 1978
Recrutement des CR : Feneuille estime que la commission devrait disposer de plus de renseignements sur les canditats; il est difficile de se fonder sur le rapport d'un interview. Brossel est opposŽ ˆ cette procŽdure de l'interview. Refus de Jacquinot de discuter de ce sujet. Brossel estime que c'est refuser de se salir les mains et menace de dŽmissionner.


 

sect. 9 Cristallographie et minŽralogie

pr. 1974
Discussion sur mode de recrutement des chercheurs. Faut-il procŽder en classant les laboratoires comme le font certaines sections et attribuer les chercheurs en fonction de ce classement, ou faut-il remplacer systŽmatiquement dans chaque laboratoire les chercheurs partants ? Deuxime solution : avantage de dŽcentraliser la dŽcision, les labos eux-mmes font le choix de leurs candidats.
PossibilitŽ aussi de faire un affichage qui serait un appel d'offre au niveau national. Les critres habituels sont qualitŽ des chercheurs, qualitŽ des laboratoires, intŽrt du sujet de recherche. A la session d'automne on pourra instituer un vote par labo afin que chaque labo susceptible de recruter se fasse conna”tre. Un membre de la comission fait remarquer qu'il y a trs peu de mobilitŽ dans la section, pas un seul chercheur jeune et confirmŽ qui ne soit candidat ou demandŽ par un autre labo que celui ou il a fait son mŽmoire ou sa thse.

 aut. 1974
Chabbal  insiste sur "l'importance de la physique parmi les sciences, la physique devant tre selon lui au premier rang. Il y aurait lieu de prŽvoir des rŽunions au cours desquelles seraient exposŽes les consŽquences qu'auraient eu sur les autres sciences un arrt brusque de l'expansion de la physique il y a 100 ans, 50 ans et 20 ans (cf. section 6). Il est souhaitŽ que dans les labos le rapport chercheur CNRS et autres chercheurs ne descende pas au dessous de 0,3. Sur recrutement des chercheurs, les postes libŽrŽs chaque annŽe par dŽpart seront attribuŽs au mme labo si la qualitŽ scientifique du nouveau postulant le fait accepter par au moins les deux tiers des votants, le domaine scientifique dans lequel il doit travailler doit tre jugŽ intŽressant et ˆ dŽvelopper, la qualitŽ scientifique du labo et ses capacitŽs d'encadrement doivent aussi tre reconnues.


 

Sect. 10 /ex 7 Astronomie, physique spatiale, gŽophysique

 pr. 74
Pour la premire fois la discussion sur les admissions prŽcde la discussion sur les chercheurs en place.
M Mercouroff signale que la pol de recutement doit tenir compte non seulement du programme des candidats mais aussi de la nŽcessitŽ d'Žquilibrer entre les diffŽrentes sous disciplines et de l'effort ˆ faire pour la province. Enfin un effort particulier doit tre fait pour la recherche spatiale.

pr. 75
Pour admission dans le cadre des chercheurs les dossiers sont classŽs selon les catŽgories habituelles:
A= dossier valable
AS=pourraient rentrer au CNRS comme AR ou stagiaire.
B=dossier insuffisant
C=ˆ orienter diffŽremment. 


 

Section 11/ 14 GŽologie et palŽontologie

 aut. 74
Mercouroff, directeur scientifique donne des prŽcisions sur le dernier Directoire. Il indique  que la commission aura ˆ procŽder ˆ un examen moins global et ˆ dŽcider d'un flŽchage ˆ appliquer aux formations (maintien, augmentation, diminution: des moyens, des chercheurs, des techniciens) et engage les responsables des labos ˆ faire une meilleure utilisation du potentiel des techniciens dont ils disposent actuellement.

aut. 75
DŽtails sur dispositions applicables ˆ l'avenir:
Le calendrier des rŽunions des sections est immuable.
L'examen des formations propres et associŽes au Directoire reviendra tous les 4 ans au lieu de 5 jusqu'ˆ prŽsent. On systŽmatise le systme des flŽchages, le but est  d'essayer d'avoir une meilleure promotion de certains thmes scientifiques, de mieux dŽvelopper certaines formations , d'avoir une meilleure politique rŽgionale, de fournir une meilleure information aux candidats CNRS.Ces flŽchages ne sont pas un jugement de valeur mais seulement une apprŽciation de la politique ˆ suivre en fonction de la conjoncture.
RŽforme du statut en cours : ‰ge limitŽ d'entrŽe au CNRS est de 27 ans avec rares exceptions, pŽriode transitoire de 1 ˆ 2 ans serait accordŽe du fait d'un stock ˆ rŽsorber, la pŽriode d'attachŽ serait de 4 ans,  le doctorat d'Žtat serait obtenu vers 30-31 ans, ce qui laisse encore des possibilitŽs de rŽorientation.
Sur le 3¡ cycle, ˆ partir de 1976 et pour la premire annŽe, DEA, bourses actuelles maintenues. Aprs une annŽe  un relais pourrait tre aportŽ par des allocations des recherche Žquivalent ˆ 2000 F /mois sur 12 mois, ceci pour 2 ans. Ensuite, bŽnŽficiaires vont soit vers industrie, soit vers Enseign sup, soit vers autres organismes de recherche. Ces statuts ne seront pas prts pour sessions de printemps 1976.
Sur ITA, attribution pourra tre rŽvisŽ en cas de vacance du poste. Tout recrutement interdit dans pŽriodes intercommissions afin que sections puissent juger de l'opportunitŽ du maintien du poste.


 

Sect. 12/ 16 OcŽanographie

pr. 1971
Premire rŽunion de la commission. Le PrŽsident dit quel devrait tre son r™le = coordonner les travaux des Žquipes et l'utilisation des moyens lourds. L'un des plus gros problmes est la dŽfinition de l'ocŽanographie de faon ˆ obtenir une meilleure rŽpartition des dossiers entre les diffŽrentes sections intŽressŽes. Les dossiers doivent tre examinŽs avec soin par le comitŽ permanent de faon ˆ permettre l'aiguillage sur une autre section avant la rŽunion du comitŽ national. 

pr. 74
Nouveau dŽcoupage du CN. Pour Sciences de la terre, de l'ocŽan, de l'atmosphre et de l'espace, nouveau dŽcoupage pour rapprocher la gŽophysique interne de la minŽralogie et de la gŽologie et Žtoffer l'ocŽanographie en y incluant les sciences de l'atmosphre.


 

Sect. 13 Physico chimie

pr. 74
Remontrances de M Cantacuzne (D.S.) car la section est la seule a ne pas avoir proposŽ de boursier ingŽnieur docteur. Information sur stages en industrie. Dans le but de faire conna”tre les carrires autres que celle de chercheur traditionnel, volontŽ de faire diffuser trs largement la lettre d'info du CNRS qui, montrerait les possibilitŽs offertes vers l'industrie, les institutsÉ

pr. 75
La commission doit donner un avis sur la valeur des ITA qui demandent leur intŽgration comme chercheurs.


 

Sect. 14/ 17 Physico-chimie molŽculaire, chimie des matŽriaux

pr. 74
Discussion animŽe sur sous titre des futures sections du CN

pr. 77
Une longue discussion concernant la politique de la recherche en France et le manque de moyens a lieu. Le PrŽsident donne des informations concernant un certain nombre de laboratoires
Parle t'on de la pol de la rec dans la branche? Parler des moyens de la recherche en gŽnŽral n'est il pas un biais pour ne pas prŽciser son Žtat?


 

Sect.  / 17 Chimie minŽrale, synthse organique et rŽactivitŽ

aut. 74
La commission Žtudie la formule N X U proposŽe par la direction scientifique pour permettre une rŽpartition Žquitable des crŽdits et tenir compte de tous les facteurs (nb. de chercheurs, qualitŽ des chercheurs, intŽrt scientifique du labo). On ne tient pas compte de la position hiŽrarchique. Cantacuzene demande de favoriser les Žquipes provinciales et les Žquipes CNRS, il ajoute qu'il doit y avoir corrŽlation entre l'X et la position du classement lors du classment gŽnŽral des formations renouvelŽes ou nouvelles. Discussion sur dŽfinition de X.

pr. 75
SpŽcialement sur dŽveloppement des sciences de l'ingŽnieur: Sur stages, industriels ont fait des propositions. Le CNRS demande instamment de considŽrer que ces stages font partie de la carrire du chercheur et celui ci ne doit pas tre pŽnalisŽ dans sa promotion

aut. 75
M Cantacuzene doit rŽpondre ˆ un certain nombre de questions sur les accords CNRS Rh™ne-Poulenc qui ont ŽtŽ tenu secrets.
Avancement du VII¡ plan, dŽroulement des opŽrations en 4 points: rapport de conjoncture, mise en place de 14 groupes de la DGRST, rŽunion d'un groupe interadministratif qui dŽgage les thmes prioritaires.
A une question posŽe sur le pouvoir des commissions et sur l'Žvolution future des sections du CN, M Cantacuzene rŽpond " les commissions seront ce que vous en ferez, mais le CNRS progressera en tout Žtat de cause dans la qualitŽ et l'efficacitŽ".


 

Sect. 18 Chimie organique

pr. 74
Projet de la direction du CNRS de remplacer les chercheurs qui effectueraient un stage dans l'industrie par d'autres qui seraient engagŽs pour 3 ans. Ce remplacement interviendrait aprs un an de dŽtachement du chercheur en stage dans l'industrie et ce, mme si le chercheur en question n'a pas donnŽ sa dŽmission. Les chercheurs (attachŽs ou chargŽs) qui effectueraient ce stage continueraient ˆ tre payŽs pendant un an et pourraient tre inscrits sans tre payŽs pendant 3 ans sur les registres du CNRS. Projet destinŽ ˆ favoriser la mobilitŽ des chercheurs dans l'industrie.VolontŽ de favoriser une autre tentative dans l'avenir, celle des chercheurs dŽsirant s'intŽresser ˆ d'autres domaines que celui de la recherche, celui des services centraux par exemple.
Les chimistes doivent tre plus offensifs notamment en ce qui concerne la biologie et ne doivent pas restŽer collŽs aux physiciens, faute de quoi, toute la partie  Sciences de la vie leur Žchappera.
Sur le redŽcoupage des sections du futur comitŽ national, ce sont les directeurs de labo qui  choisissent si ils veulent se regrouper en une seule section ou s'Žtendre sur plusieurs.
Sur VII¡ plan: il sera plus souple, moins figŽ que le VI¡, il ne prŽvoit peu ou pas de constructions, la tendance gŽnŽrale sera le dŽveloppement de certaines disciplines.
Sur l'activitŽ des chercheurs : M Normant, prŽsident, souhaite que dorŽnavant le point soit fait en commission sur les dŽcisions qui ont ŽtŽ prises au Directoire ˆ la suite des propositions faites par la Commission ˆ la session prŽcŽdente.

pr. 75
Critres pour l'inscription sur la liste d'aptitude ˆ la ma”trise : capacitŽ de diriger des travaux de recherche, qualitŽ de la recherche, publications dans des revues ˆ impact international, changement d'orientation depuis la thse, Stage hors du labo d'origine.


 

Sect. 18 Biochimie

 pr. 74
Le dŽcoupage du futur CN soulve de nombreux problmes avec la rŽunion de la biophysique et de la physico chimie macromolŽculaire. Vote d'une motion qui indique les "graves dangers" d'une telle union. Par contre, on souhaiterait une rŽunion des physiciens et des physico-chimistes ˆ orientation biologique et des biologistes et biochimistes ouverts aux aspects physiques de la biologie. Cette rŽunion pourrait s'intituler 'Biochimie et Biophysique'


 

 Sect. 19/ 21  Biologie cellulaire

 printemps 1974 (125 et 134)
Directeur scientifique: C. Levi
PrŽsident: F. Gros

DŽbat politique gŽnŽrale
DŽcoupage des sections du ComitŽ national (compte tenu des dimensions atteintes par certaines sections et notamment la 19) prendra effet dŽbut 1976. Le dŽcoupage des sections et la ventilation des chercheurs de la sect 19 dans le nouveau dŽcoupage. (Le premier chiffre indique le nombre de chercheurs dont la thŽmatique ressort sans aucun doute au numŽro de la section. Le deuxime indique le chiffre de chercheurs dont la thŽmatique para”t ressortir ˆ deux des nouvelles sections)
section 19: Physico-chimie (groupes de biochimistes s'intŽressant aux aspects biophysiques des macromlŽcules et par des spŽcialistes de l'Žtude des polymŽres.)
sect 20: Biochimie -13-(15)-
sect 21: Biologie cellulaire (Žtude du matŽriel gŽnŽtique, chromosomes, diffŽrenciation cellulaire, immuno dans ses aspects fondamentaux)-174-(54)-
sect 22 Biologie des Interactions celulaires et molŽculaires bioŽnŽrgŽtique (Hormones, neurotransmeytteurs, Pharmacologie cellulaire)-60-(8)-
sect 23 et 24: Pathologie dŽdoublŽe-18-(15)-
sect 25: physiologie-3-(1)-
sect 26: Psychophysiologie et Psychologie
sect 27: Biologie et Physiologie vŽgŽtale-10-(21)-
sect 28: Biologie animale-(1)-
sect 29: Ecologie-(10)-
En ce qui concerne les grosses unitŽs, il est admis qu'elles puissent se diviser en Žquipes de thŽmatiques diffŽrents et, par voie de consŽquence, d'affectations Žgalement diffŽrentes dans les nouvelles sections

ComitŽ sectoriel (membres MM Paraf et Zalta)
Discussions sur politique du CNRS vis-ˆ-vis des chercheurs, sur r™le jouŽ par le CN (trop important), sur problmes des stages (labo craignent d'avoir de moins en moins la possibilitŽ de former des stagiaires.), sur goulot d'Žtranglement dans carrire du chercheur au passage entre chargŽ et ma”tre de recherche, sur formalisation donnŽ aux comitŽs sectoriels.
F. Gros craint qu'un dialogue entre la direcion et les comitŽs sectoriels ne prenne le pas sur le dialogue entre le directeur scientifique et les sections.
Administration rappelle que les comitŽs sectoriels sont ˆ l'essai pour un an et demi.
M Sevenier vient expliquer le nouveau projet sur le statut des chercheurs: rien n'est arrtŽ, idem pour les bourses de stage.
Le projet des organismes reprŽsentatifs du comitŽ national fera l'objet d'un dŽbat au Directoire.
Vote d'une motion: " La commission de biologie cellulaire exprime sa crainte que les nouvelles structures sectorielles destinŽes en principe a faciliter et ˆ coordonner la t‰che des sections, n'aboutissent en fait ˆ priver le ComitŽ national d'une partie de sa mission statutaire habituelle d'Žlaboration de la conjoncture de la recherche, limitant de plus en plus son r™le ˆ des t‰ches de gestion. En outre, elle demande instamment que le ComitŽ national soit appelŽ ˆ se prononcer sur le projet de rŽforme du statut des chercheurs avany que ne soit arrtŽe sa forme dŽfinitive. Cela la prŽoccupe d'autant plus que certains aspects de cette rŽforme reisquent d'aggraver l'insuffisance dramatique des personnels de recherche qu'elle a connue dans la pŽriode rŽcente et d'entrer en conflit avec les options de conjoncture du ComitŽ national."

Colloques
- Echanges ioniques transmembranaires chez les vŽgŽtaux, pr. Thellier. AcceptŽ.
- Participation ŽnergŽtique de l'eau solvant aux intŽractions spŽcifiques dans les systmes biologiques, Mme Alfsen, M Berteaud. Demande de renseignements complŽmentaires.
- Les leptospires, M Mailloux. rejetŽ.
- Systmes transporteurs d'Žlectrons chez les micro-organismes, M Senez. AcceptŽ.
La commission dŽcide de susciter deux colloques l'an prochain: l'un sur l'instabilitŽ gŽnŽtique, l'autre sur certains aspects de neuroendocrinologie cellulaire.
MŽdaille d'argent ˆ titre posthume ˆ Mme denise Luzzati

aut. 1974 (125)
Elaboration d'un supplŽment ˆ la revue CNRS intitulŽe "Images de la Biologie" analogue ˆ ce qui a ŽtŽ fait sous le titre "image de la Physique". La direction du CNRS souhaite cette rŽalisation qui synthŽtiserait par l'image les principaux progrs rŽcents de la Biologie.

VII¡ Plan
Il prend effet au 1 janvier 1976.
La commission de recherche comprendrait un groupe des Sciences de la vie scindŽ en 3: Biologie, SantŽ, Agriculture. Ceci Žquivaut au V¡ plan. La direction du CNRS s'eforce de faire tomber les barrires ŽlevŽes entre les diffŽrentes Sciences de la vie. Il faut ˆ la base un groupe unique de rŽflexion qui dŽtermine le cadre d'un programme gŽnŽral en termes scientifiques. Les applications relvent ensuite d'une grille d'actions destinŽes ˆ faire passer la rŽflexion au plan de la science apliquŽe.
Pour la biologie cellulaire, elle devra travailler avec la biochimie pour orienter la rŽflexion et les cadres de propositions ˆ partir de la distribution gŽographique des labos dŽjˆ existants, ceci en tenant compte du fait que seules Paris et Strasbourg peuvent tre considŽrŽes comme ayant atteint une "masse critique" suffisante.

Discussion de politique gŽnŽrale
DŽcoupage des sections du ComitŽ national: les chefs d'unitŽ doivent en accord avec leurs Žquipes deux options d'affectation. En principe chaque Žquipe dŽpendra d'une seule section mais les grosses unitŽs pourront dŽpendre de plusieurs.
Ds dŽcembre une commission sera mis en place avec pour chaque commission 2 membres dŽsignŽs par la direction et un membre par les syndicats
La Commission discute longuement sur les problmes posŽs par les promotions d'Žchelon.

ComitŽ sectoriel des sciences de la vie
M Levi parle du nouveau dŽcoupage du comitŽ national. La section s'inquite du r™le exorbitant de la Commission Žlectorale. Le pdt. demande la crŽation d'une cour d'appel pour le rŽglement des diffŽrends qui pourraient s'Žlever ˆ propos des dŽcisions de cette Commission.
4 groupes:
- Confrontations et interactions molŽculaires, rep: Melle Jacob, M Witz, M Zalta
Axes de recherche: divers modes d'approches physico-chimiques sur modles trs divers (des molŽcules d'intert biologique jusqu'ˆ des structures complexes comme les interactions membranaires)

Moyens: Il y a 150 chercheurs, il faudrait en orienter 200 de + vers cette discipline car sous dvpmt de certaines disciplines (ex: diffraction des rayons X de la RMN) et volontŽ de crŽer de nouvelles Žquipes. VolontŽ de 150 nouveaux techniciens pour un rapport de 1 ITA pour 2 chercheurs.
13 grands centres ont besoin de techniques de pointe = 13 millions
En 1973 montant des actions concertŽes dans diffŽrents programmes ( ACC, ATP, RCPÉ) = 7 600 000 F; Il faudrait 10 millions de F par an, donc 50 millions pour les 5 ans.
- Organismes Pluri-cellulaires, rep: MM Aron, Kordon

Axes de recherche: 1-DŽveloppement et ontogŽnse (dans le milieu vŽgŽtal et animal, mŽcanismes endocriniens ont leur placre ici);
2-les communications intercellulaires (mŽcanismes d'action des mŽdiateurs et des hormones, hormonologie vŽgŽtale, rŽgulations neuro-endocriniennes, processus neurologiques impliquŽes dans la mŽmoristaion et l'apprentissage);
3-Le domaine des "appareils et grandes fonctions" (R fondamentales dans domaine cardiovasculaire, nŽphrologiques et respiratoires et tissus conjonctifs et calcifiŽs)

Moyens: le groupe propose des ATP:
-MŽcanismes de la diffŽrenciation cellulaire
-OntogŽnse et phylogŽnse des systmes immunitaires
-Bases gŽnŽtiques et mŽcanismes physiologiques de la production vŽgŽtale
-MŽcanismes d'actions des hormones et des mŽdiateurs
-Sites et mŽcanismes de la Biosynthse et du transport des hormones et des mŽdiateurs
-Processus d'acquisition, de traitements et de mŽmorisation de l'Information par le systpme nerveux central
-GŽnŽtique de comportement
-Tissus calcifiŽ
VolontŽ de crŽer un labo centrŽ sur l'Žtude d'un petit mammifre, labo de biologie animale ˆ Bordeaux, institut de Physiologie Sensorielle et comportementale ˆ Lyon; reconstruction du labo de neurochimie de Strasbourg
VolontŽ d'implanter des groupes de neurochimie dans grands labos physiologie nerveuse ˆ Gif et marseille
Souhait de crŽer une structure souple qui permettrait aux labos spŽcialisŽes d'obtenir une aide matŽrielle sur tous les plans pour prŽparer et purifier certaines molŽcules biologiques(neurohormones, hormones hypophysaires, anticorps purifiŽsÉ) mise ˆ la disposition de la communautŽ scientifique
- Ecologie, rep: 0
- Sciences de transfert, rep: MM Droz, M Paraf, M Stahl

Laboratoire propre
-  Labo de photosynthse: renouvellement
- Labo d'optique electronique:Rapport positif mais M Gros pense qu'il est possible de mieux faire. La Commisson demande l'acquisition d'un microscope de haut voltage rŽservŽ aux biologistes.
- Institut de biologie moleculaire et cellulaire: satisfaction et vote sur l'implantation d'une Žquipe d'immunologie
- Labo de chimie bactŽrienne: la section demande d'associer M Legall ˆ la direction de ce labo. Bilan du labo positif. Ce labo a trois aspects: celui de M Lebeau, celui de M Legall et celui du secteur gŽnŽtique. Commission vote pour l'introduction d'un Žcologiste soit dans Žquipe de M Legall soit dans Žquipe gŽnŽtique..
- Labo de recherche d'Ivry: Pas assez d'infos pour juger.
- Centre de GŽnŽtique molŽculaire: ActivitŽ trs satisfaisante. Problme du professeur associŽ M Denis: faut-il confirmer sa prŽsence en France?
- Centre de recherches de biochimie MacromolŽculaires: M Levi demande examen par le directoire en juin 75.

RŽpartition des crŽdits
Section soulve le problme concernant l'obsolescence concernant les microscopes Žlectroniques. certains membres considrent que ce problme est du ressort du Plan.
ATP
- DiffŽrenciation cellulaire: Haut niveau des projets prŽsentŽs, un colloque sera organisŽ l'an prochain sur la drosophile
- MŽcanismes d'action des hormones: ATP disposait d'1,5 millions de francs, 54 projets furent prŽsentŽs, 38 retenues et 21 ont ŽtŽ classŽs comme excellent par les rapporteurs.

MatŽriel lourd et gros appareillage
(classement des premiers, tous ne seront pas retenus, car il y a ˆ peu prs 400 000 F disponibles)
1 M Krembel, ultracentrifugeuse, 100 000
2 M Lutz, armoire thermostatŽe, 100 000
3 M Vigier, spectrophotomtre, 115 000
4 Mme Tixier-Vidal,spectrofluoromtre, 75 000
5 M Gevaudan, centrifugeuse, 48 000
5 M J Roux, Žvaporateur ˆ mŽtalliser, 90 000
5 M Stutinsky, ultramicrotome, 54 000
2 microscopes Žlectroniques sont demandŽs:
Service central de Microscopie Electronique de l'Institut Pasteur, M Chevance, 300 000 (12 oui)
M AndrŽ, 500 000 (6 oui)
Motion votŽe ˆ l'unanimitŽ par la commission : pour le centre d'Ivry, fonctionnement dŽfectueux en matire de crŽdits attribuŽs aprs propositions de la commission: les dŽlais de rŽglement des factures de matŽriel mettent jusqu'ˆ un an et demi et les crŽdits de mission, 3 mois au minimum.

 pr. 1975 (132)
PrŽsident: M Gros
Directeur scientifique: M Levi (en mission ˆ Cuba)
Directeur scientifique adjoint: M Berkaloff
SecrŽtaire scientifique: M Chevance

Colloques
-La formation des anticorps: synthse cellulaire et contr™le gŽnŽtique
- La biologie cellulaire des cellules hypothalamiques neurosŽcrŽtoires
- MŽcanismes d'altŽration et de rŽparation du DNA; Relations avec la mutagŽnse et la cancŽrogŽnse chimiques
- Acides nuclŽiques et synthse protŽique chez les vŽgŽtaux

Motions
- Une motion est votŽe pour que le nombre de chargŽ mis ˆ la disposition de la section 19 ne soit pas infŽrieur ˆ 20
Discussions de plus d'une heure sur les manipulations gŽnŽtiques: "Quel que soit leur intŽrt scientifique, ces manipulations prŽsentent des dangers que nous ne savons actuellement ni estimer, ni parfaitement contr™ler". La commission propose d'Žlire un comitŽ chargŽ de dŽfinir les normes de sŽcuritŽ et de proposer des modalitŽs pratiques de contr™le.

 aut. 1975 (125)
Rapport d'activitŽ Scientifique de la section
Cette annŽe l'accent sera mis sur les progrs rŽalisŽs en neurobiologie.
RŽdaction de rapport:
- DiffŽrenciation cellulaire et chromatine, MM Duranton, Witz et Zalta
- GŽnŽtique du dŽveloppement, Mme Gans
- Immunologie, M Oudin
- Neurobiologie, M Kordon

VII¡ plan
Infos sont non dŽfinitives. Le plan semble centrŽ sur la recherche appliquŽe et la section se demande quelle sera la place de la recherche fondamentale.  On se demande si les thmes prioritaires bŽnŽficieront de moyens supplŽmentaires ou simplement de garanties de financement. La section voudrait une coordination pour Žviter des empiŽtements sur les thmes entre les ATP CNRS et les Actions concertŽes DGRST.
Politique gŽnŽrale
80 nouveaux postes de chercheurs pour 1976 en Biologie, avec les dŽparts = 120 chercheurs.
Au niveau financier, aucune augmentation de budget en francs constants mais une certaine souplesse dans le financement (le pourcentage consacrŽ au fonctionnement pourra tre portŽ ˆ 45 %). D'autre part les vacations sont regroupŽs dans la ligne budgŽtaire fonctionnement et matŽriel =  plus de souplesse.
Situation financire mauvaise pour les missions et publications.
M Berkaloff parle de l'Žlaboration actuelle d'une loi cadre entre CNRS et Rh™ne Poulenc (pbs majeurs = clause de secret, mobilitŽ des chercheurs ). M Berkaloff prŽcise que chaque contrat sera nŽgociŽe dŽsomais par la direction du CNRS et que les recherches appliquŽes seront financŽes par Rh™ne Poulenc. Quand au secret nŽcessaire ˆ la recherche indus, il serait confiŽ au directeur scientifique du CNRS qui serait le garant de l'activitŽ des chercheurs.
Le CNRS souhaite de manire gŽnŽrale une ouverture vers l'industrie, cf. accord cadre avec Elf ERAP (cie nationalisŽe)

Compte rendu des reprŽsentants aux comitŽs de direction des labos propres
-Institut de recherche sur le cancer, Villejuif, M Monier. VolontŽ de dŽvelopper l'immunologie dans ce labo. Un des plus importants institut du CNRS, 81 chercheurs, 119 ITA. 4 secteurs: Virologie, CancŽrogŽnse, Contr™le de croissance cellulaire, Immunologie.
-Centre de biochimie et biologie molŽclulaire, Marseille, M Desnuelle. ActivitŽ fort satisfaisante. DŽpart de deux Žquipes sur l'instigation de la directions scientifique du CNRS vers le nouveau centre d'immuno de Marseille-Luminy. NŽgociations quant ˆ l'opŽration en immuno n'ont pas ŽtŽ menŽe avec diplomatie par la direction du CNRS.
-Institut de biologie molŽculaire, Paris, M Dedonder. 6 annŽe de fonctionnement, 12 unitŽs, 120 chercheurs, 90 ITA. Evolution des intŽrts: dŽveloppement des recherches portant -sur la transcription chez les eucaryotes; -sur la confrontation des macromolŽcules. Problme avec le dŽpart de M Paraf, cela diminue gravement le potentiel de l'institut dans le domaine de l'immunologie. Tout est mis en place pour stabiliser les personnalitŽs Žtrangres rŽcemment installŽes dans cet institut.
-Centre de morphologie ExpŽrimentale, Talence, M Haget. Equipes travaillent sur morpho expŽrimentale et greffes chez les annelides, les poissons, les insectes. recherches actuelles dŽbouchent sur des problmes trs mal connus de l'immunologie.
-Centre de neurochimie, Strasbourg, M P. Mandel. 108 chercheurs, 20 ITA. 3 groupes inŽgaux:le groupe Neurochimie (96 chercheurs), le groupe Morphologie Ultrastructurale (2 chercheurs), le groupe Neurophysiologie (10 chercheurs). ActivitŽ scientifique excellente. Il est souhaitŽ que le centre fŽdŽre de faon souple de petites Žquipes, s'adjoigne une Žquipe de neuropharmacologistes, et qu'ˆ l'occasion de sa restructuration soient redŽfinis les grands objectifs du centre (ce pourrait tre un thme de rŽflexion ˆ porter ˆ la connaissance du comitŽ sectoriel ad hoc.)
-Institut de Neurophysiologie et de Psychologie, Marseille, M Paillard. 104 chercheurs, 90 ITA. Organisation et travail satisfaisants, productivitŽ scientifique pourrait tre amŽliorŽe. Pour une volontŽ de rajeunissement de la structure, comitŽ de direction a proposŽ le recrutement de 2 chercheurs dont un amŽricain( l'un amne de noivelles mŽthodes d'analyse des rŽgulations vŽgŽtatives et l'autre des mŽthodes d'Žtude du r™le des mŽdiateurs du systme nerveux central.
-Institut de gŽnŽtique molŽculaire, Gif, M Slonimski. Problme de stabilisation de l'Žquipe d'embryologie moleculaire. Excellence des thmes de recherche, niveau technique ŽlevŽ.
-Labo de chimie bactŽrienne, Marseille, M Senez. M Le gall  nommŽ sous directeur. CrŽation d'une unitŽ devant Žtudier l'utilisation du mŽthane ou du mŽthanol par des Pseudomonas et la prod de protŽines cellulaires ˆ partie de ces substrats. Rapporteur craint que l'Žvolution personnelle de M le gall ne devienne celle du labo de chimie bactŽrienne aux dŽpends des Žtudes de physio bactŽrienne dans lesquelles ce labo s'Žtait antŽrieurement distinguŽ.
-Labo de microscopie electronique appliquŽe ˆ la biologie, Paris, M Couteaux. R™le d'unitŽ pilote dans la recherche d'amŽliorations techniques. Mise au point et brevet d'un canon pour cryodŽcapge fonctionnant sous un vide ŽlevŽ. Projet d'achat: microscope ˆ balayage, microscope ˆ transmission.
-Labo de gŽnŽtique des virus, Gif, M Brun. DŽmarrage du labo en bonne voie. Petit nombre des publications. Il faudrait dŽvelopper les Žtudes biochimiques et dans ce sens il faut acquŽruir un compteur ˆ sintillation.
-Labo de Cytophysiologie de la Photosynthse, Gif, Mme Lefort-Tran. Une certaine dispersion des activitŽs, il faudrait regrouper les Žquipes et les rŽorienter.
-Centre de recherche d'Ivry, M Favart. Peu de renseignements.
-Centre d'Žtudes du systme nerveux, Gif, MM Naquet et Tauc. Travail satisfaisant. Venue du labo de Physio nerveuse de M Hugelin envisagŽe pour fin 1975, cela permet d'Žtoffer le labo et apporte de nouvelles techniques d'enregistrements unitaires au niveau du systme nerveux central.
-Centre de recherche de Biochimie et de gŽnŽtique Cellulaire, Toulouse, M Asselineau. 4 groupes Žtudient :-la paroi et les membranes, -l'enzymologie physico-chimique et bio-physique, -la gŽnŽtique molŽculaire, -la structure et fonction de la chromatine chez les eucaryotes. IntŽrt des thmes, trs bonne production scientifique, compŽtitivitŽ sur le plan international.  Il serait souhaitable que le CNRS complte son effort: en constituant une deuxime partie au labo services communs, biblio, laverie, chambres stŽriles; en recrutant une dactylo, et des chercheurs

M Berkaloff parle
- d'une tentative de crŽation d'un labo d'immunologie conjointement entre CNRS et INSERM : union de l'unitŽ de M Fougereau et du GR de M Kourilsky (Vote: 20 oui, ˆ l'unanimitŽ).
- de la volontŽ de crŽŽr un LP dans la rŽgion Rh™ne Alpes, le thme serait: l'Žtude des membranes. Il pourrait s'agir de l'introduction de nouvelles Žquipes de recherche autour de Mlle Gautheron

ATP
- MŽcanisme d'action des hormones
- DiffŽrenciation cellulaire
- GŽnŽtique et dŽveloppement d'un mammifre

Gros appareils
M Le Gal, Centrifugeuse, 87 000
Mme Nougarde, matŽriel de calcul, 80 000
M Villoutreix, spectrophotomtre, 107 000
M Esnault, Centrifugeuse, 121 500
M Pernes, ultracentrifugeuse, 120 000
M Lubochinsky, spectrophotomtre, 75 000
M Kovoor, ultracentrifugeuse, 80 000

Questions diverses
- Crown Gall, ˆ la suite d'une Žtude, demande de collque acceptŽe.
- Motions concernant les accords avec Rh™ne Poulenc votŽe ˆ l'unanimitŽ: volontŽ d'avoir des interlocuteurs
- Motions sur les ITA, unanimitŽ: sur modalitŽs des contrats, des renouvellements, des demandes de crŽation, des promotions d'ITA par dŽrogation si contribution particulire ˆ une recherche.
- Motions sur la politique du personnel, unanimitŽ : sur recrutements de nouveaux chercheurs

 La section 19/Biologie cellulaire se dŽcoupe au 1er janvier 1976 et deux nouvelles sections sont mises en place : 

            - la section 21/Biologie cellulaire et

            - la section 22/Biologie des Interactions cellulaires

pr. 1976 (150)
Huit disciplines les plus importantes : Il faut dŽvelopper leur solidarite et non s'attacher ˆ les dŽfendre.
- Neurobiologie (M Glowinski) : 3 grands centres de recherche (Strasbourg, Marseille, Gif), 20 groupes de recherche (15 en RŽgion Parisienne). Axes de recherche ˆ developper : biologie du neurone, diffŽrenciation et croissance des cellules nerveuses, neuropharmacologie et cjhimie des toxines, cellules gliales er myŽline. Souhait d'Žchanges entre biochimie et psychologie.
- Endocrinologie (M Lissitzky) :  Decouverte des hormones polypeptidiques, Žtude des rŽcepteurs, dŽveloppement du modle du 2me messager. Il convient de dŽvelopper : mŽcanismes d'amplification et de contr™le, role des hormones dans la diffŽrenciation et la division cellulaire, r™le des hormones dans les problmes de dŽveloppement, vieillissement et comportement. Un effort doit tre poursuivi par l'INSERM dans le dŽveloppement de l'endocrinologie molŽculaire (effort technologique et rapports avec la clinique sont nŽcessaires).
- Neuroendocrinologie (M Kordon) : Etudes ˆ developper sur la rŽgulation cellulaire de la sŽcrŽtion, sur le comportement hormonaux-dŽpendant et les mŽcanismes de synthse au moyend de cellules en culture.
- Immunologie (M Avrameas) : Peu de chercheurs et 80% des equipes en RŽgion Parisienne. Le recrutement est nŽcessaire. Il faut distinguer la recherche fondamentale et le niveau de l'immunologie comme outil de travail pour les autres disciplines.
- Cytologie et Histologie (M Stahl) : La cytologie ultrastructurale est bien dŽveloppŽe, la culture des tissus est essentielle, l'histologie est surtout dirigŽe vers l'endocrinologie et l'embriologie porte essentiellement sur les contatcs et interactions cellulaires et la biologie du dŽveloppement.

La nomination des reprŽsentants aux comitŽs de Direction des LP :
. Institut d'embriologie et TŽratologie expŽrimentale (Nogent sur Marne), M Stahl.
. Centre de Neurochimie (Strasbourg), Melle Monneron.
. Institut de Neurophysiologie et Psychophysiologie (Marseille), MM Glowinski et Kordon.
. Centre d'Žtudes du Systme nerveux (Gif), M Ascher.
. Centre d'immunologie (Marseille), M Avrameas.
. Centre rŽgional d'Žlevage et production d'animaux de laboratoire (Le Rousset), MM Fougereau et Glowinsky.
. Institut de biologie molŽculaire (Paris), M Clauser.
. Institut de recherches scientifiques sur le cancer (Villejuif), M Fauve.
. Laboratoire des prote•nes contactiles  et Biochimie des MacromolŽcules (Montpellier), M Gombos.
- Aux ComitŽ Sectoriel : M Mandel et M Fougereau.
- Dans les comites d'ATP :
. Reconduction : Mode d'action des hormones (M Clauser), Biologie du petit mammifre (M Stahl) et Microbiologie (pas de nomination).
. CrŽations : Immunomodulation (M Fougereau), Neuropharmacologie (M Lisstzky), Physiologie sensorielle (M Ascher) et Biophysique (M Racadot).

Discussion sur la politique de recrutement et mode de classement : FlŽchage et Affichage
M Imbert explique Le flŽchage et l'affichage. Pour cette annŽe, sont proposŽs :
- pour l'immunologie : 4 postes dont 3 sont attribuŽs aux laboratoires de messieurs Fougereau, Kourilsky et Oudin
- pour la neurobiologie : 4 postes dont 1 est affectŽ ˆ M Calas.

Direction de recherche : 2 candidatures prises en considŽration : M Pasqualini et M Loeb.
Motions votŽes ˆ l'unanimitŽ:
- A propos des bourses de 3me cycle (prŽsentŽe par M Gombos): la Commission souhaite que la Direction permette d'obtenir la liste des laboratoires habilitŽs ˆ recevoir des boursiers.
- A propos des promotions des attachŽs de recherche (prŽsentŽe par Melle Monneron) : La Commission proteste auprs de la Direction contre le contingentement des Žchelons dont elle dispose pour promouvoir les AttachŽs de Recherche.
- A propos du passage au grade de chargŽ de recherche (prŽsentŽe par M Bornens) : 21 Docteurs s Sciences ont ŽtŽ jugŽs et reconnus confirmŽs et moins de la moitiŽ d'entre eux seront promus ChargŽ de Recherche. La Commission proteste contre cette situation injustifiŽe et demande la crŽation d'un nombre suffisant de postes de ChargŽs.

Colloques 4 demandes :
-  "Biologie cellulaire des processus neurosecretuers hypothalamiques", M Vincent : classŽe n¡1
-  "les enzymes du metabolisme des lipides", M Mandel :  classŽe n¡2.
- "l'introduction intracellulaire de substances comme moyen d'Žtude des proprietes neuronales", M Tauc : considŽrŽe et non classŽe.
-  Celle de M Pery n'est pas considŽrŽe.  

Explication du flŽchage et affichage.
Discussion sur la politique de recrutement et mode de classement. M Imbert expose : Le flŽchage est un double classement des formations : jugements sur la valeur scientifique de la formation et sur la politique de recrutement de cette formation. L'examen conduit ˆ trois dŽmarches ˆ envisager: "recrutement ˆ favoriser", "renouvellement des chercheurs partants" et "pas de recrutement ni de renouvellement des chercheurs partants". L'affichage a pour pour but de rendre cohŽrente la politique de recherche dŽfinie par la Direction : un laboratoire crŽŽ et ŽquipŽ doit pouvoir recruter. Les interventions
portent sur la formalisation regrettable de la Commision (dont le travail devient inutile en pŽriode de pŽnurie de recrutement), sur la crainte d'une discordance de la communautŽ scientifique (du ˆ l'appui donnŽ prŽfŽrentiellement ˆ certaines disciplines), sur la mobilitŽ du chercheur remise en question, et sur les contraintes qui pourraient s'exercer sur un candidat recrutŽ par cette voie. Le principe du flechage apparait contraire ˆ l'effort poursuivie par la Commission de non-sŽparation des disciplines. M Imbert rŽpond : le flŽchage reprŽsente le double du taux de recrutement moyen au CNRS donc on ne peut pas parler de pŽnurie, la mobilitŽ du chercheur est respectŽe et son engagement ne porte que vis ˆ vis du laboratoire d'accueil. La Commission vote ˆ l'unanimitŽ la dŽcision de ne pas suivre le flŽchage lors du scrutin de recrutement. La section est nettement hostile ˆ l'affichage et l'accepte finalement pourvu qu'il n'entre pas dans un formalisme absolu.

aut. 1976 (140)
Informations gŽnŽrales
- l'accroissement des postes de chercheurs et d'ITA entraine la stagnation des crŽdits de matŽriel et de fonctionnement.
- Les formations en reconduction n'obtiendront aucune augmentation de crŽdit alors que les formations soumises ˆ examen ou ˆ renouvellement peuvent bŽnŽficier d'une augmentation globale de 7%.
- Problme du flŽchage : M Zalta y voit une rŽduction de  libertŽ et l'envahissement de la technocratie. M Berkaloff montre qu'il permet de donner des informations ˆ court et moyen terme et propose d'envoyer une lettre aux intŽressŽs expliquant les consŽquences possibles mais incertaines du flŽchage. Discussion sur les contradictions qui risquent d'avoir lieu au printemps lors de l'examen des demandes des chercheurs. Il en ressort que par le biais des Žtudiants de 3me cycle, on pourra tre renseignŽ sur le profil des nouveaux chercheurs : le Directeur Scientifique demande que lui soit soumise "la liste des DEA qui pourraient alimenter la section, plusieurs Žtudiants pouvant alors tre affectŽs dans les laboratoires affichŽs".
- l'affichage horizontal : Mme Cassio fait remarquer que les flŽchages de la prŽcŽdente section ne concernaient que 80% des postes et le Directeur Scientifique prŽcise que les 20% restants Žtaient consacrŽs au recrutement dans des laboratoires extŽrieurs au CNRS ou au recrutement de candidats isolŽs. Le flŽchage horizontal permettrait, selon M Wollman, de faire un essaimage.

Compte-rendu du comite sectoriel
discussion sur les problmes de la publication : une politique gŽnŽrale doit se faire au niveau international et europŽen.

-Laboratoires propres  non soumis ˆ examen
. Institut de Biologie molŽculaire (Paris) : Problmes de remplacements.
. Centre de Neurochimie (Strasbourg)
. Laboratoire de gŽnŽtique et de physiologie des plantes
. Laboratoire de cytologie et cytophysiologie de la photo-synthse : Trop de thmes de recherche traitŽs et manque de dynamisme.
. Centre de GŽnŽtique molŽculaire
. LCB (Marseille) : Chercheurs dispersŽs et l'affichage risque de ne pas tre suivi.
. Laboratoire de cytologie expŽrimentale
. Laboratoire de biologie et technologie des membranes (Lyon)
. Institut de Biologie MolŽculaire et cellulaire (Strasbourg)

- Soumis ˆ examen :
. Institut d'embryologie et de tŽratologie expŽrimentale (Nogent) : avis trs favorable
. Laboratoiree d'enzymologie (Gif)
. Laboratoire de photosynthse (Gif)

- A renouvellement :
. Centre d'Žtudes de biochimie et de biologie moleculaire (Marseille) : une baisse de potentiel ˆ compenser.
. Institut de recherche sur le cancer (Villejuif) : Direction difficile ˆ exercer, absence de rotation des chercheurs, peu de rendement de l'institut (le couper en plusieurs laboratoires n'est pas une solution selon le Directeur Scientifique). Une motion met en cause l'administrateur dŽlŽguŽ. Le rapporteur demande la crŽation d'un comitŽ spŽcial pour rŽduire certaines dŽpenses.
. Laboratoire de gŽnŽtique des virus (Gif) : rapport trs favorable
. Laboratoire de microscopie Žlectronique appliquŽe ˆ la biologie (Paris) : devrait rŽduire ses activitŽs de service au profit des autres.
. Centre de recherches de biochimie et de gŽnŽtique cellulaire : rapport trs favorable.
. Laboratoire de pharmacologie et toxicologie fondamentale (Toulouse) : Insuffisance du nombre de chercheurs par rapport aux ITA.

Affichage
10 laboratoires sont choisis pour affichage. Chacun d'eux recevra une lettre pour expliquer que "c'est une possibilitŽ si le laboratoire prŽsente un bon candidat, mais que ce n'est pas un droit".

Demandes de gros appareils
1- RCPn Villoutreix
2- La Vigier : remplacement d'un appareil dŽtruit
3- La Rollin
4- La Daillie et ERAn Lubochinsky
5- ERA Esnault
6- ERAn Legal

pr. 77
80% des postes crŽŽs pour l'ensemble des Sciences de la Vie doivent tre affectŽs ˆ la Province.

aut. 77 (140)
Augmentation du budget relative: 80% pour le personnel, 10% pour la structure. Donc seulement 10% pour travailler.
Donc le directeur scientifique demande de faire la liste des gros appareils qu'il faut rajeunir et ensuite de dŽgager une politique scientifique sous forme d'opŽrations ˆ mener.Il insiste cependant pour que les aides ne soient pas totalement supprimŽes.
Pdt parle du manque de recherches sur la nutrition
Explication sur les postes d'accueil et remarque sur le fait que deux ans dans un labo ne transforme pas un interne en chercheur. Mais comme ces postes sont imposŽs, il s'agit de les utiliser au mieux. Il faudrait que ces postes soient accordŽs en supplŽment des postes frais.
Les comitŽs d'ATP peuvent contribuer pour beaucoup dans la dŽfinition d'une politique scientifique.

ATP
- ATP Chromatine. Le Cnrs et la DGRST se partagent les dossiers. Une liste noire a ŽtŽ faite pour ceux qui ne respectent par leur contrat. Les comitŽs d'action DGRST ont ŽtŽ amenŽ ˆ prŽsenter un certain nombre de dossiers DGRST au coitŽ d'ATP chromatine. Destrencontres semblent nŽcessaires.
- Microbiologie. MatŽriel doit tre achetŽ en commun dans un but d'Žconomie.

ComitŽ thŽmatique mŽdecine
- Dr scient. estime que le problme est celui de la recherche en milieu mŽdical et non la recherche biomŽdicale; le CNRS ne doit pas s'isoler dans le fondamental.
- M Chambon indique que pour les cliniciens la recherche est ce qui se fait entre leur service et un labo. Les clinicens ne sont pas motivŽs pour faire de la recherche, on peut en effet tre promu ma”tre de conf sans avoir fait de recherche. En ce qui concerne les bourses destinŽes aux internes, il pense que cela risque de n'tre que des solutions de relais. IL y a une rŽaction au niveau des chefs de clinique car de plus en plus de jeunes internes doivent faire une ma”trise de sciences. M Kruh pense qu'il n'est pas trs sain de laisser ce genre de problme aux seules sections 23 et 24.

GRECO (groupes de recherche coopŽratifs)
NŽcessitŽ de dŽfinir, inquiŽtude sur le systme des "bons points" sous forme de postes d'ITA ou de crŽdits. On se demande ce que sont les laboratoires rŽseaux.

LP
-Labo de bio molŽculaire des cellules eucaryotes, M Chambon, strasbourg: M Cuzin et Rosset reprŽsenteront la section au comitŽ de direction.
-Centre de neurochimie, M Mandel, Strasbourg. M Nadal au comitŽ de direction.
-Institut de recherche sur le cancer, M Monnier, Villejuif. Demande de prudence sur ce qui se dit ˆ l'extŽrieur venant de la commission. Les changements semblent difficile dans un organisme aussi Žnorme. Mme Cassio voulait faire des remarques sur l'administration de l'IRC, elle est rappelŽe ˆ l'ordre par Mme nieva qui lui dit que ce pb ne relve pas de la compŽtence du CN.
-Centre de recherche de biochimie et gŽnŽtique cellulaire, M Zalta, Toulouse; M Zalta a ŽtŽ proposŽ pour assumer la direction.
-Labo de pharmaco et toxico fondamentale, M Paoletti, Toulouse. Explication sur ce qu'est le SANOFI qui doit tenter de crŽer une pharmaco indŽpendante.
-Institut d'embryo et de tŽratologie expŽrimentale, Mme Le Douarin, Nogent. VolontŽ de rŽunir le comitŽ de direction de ce labo. Sur le principe de classer les labos en A, B et C: des oppositions. Pdt dŽcide de ne pas officialiser les flŽches descendantes. Discussions sur flŽchage.
-Labo de cytologie expŽ, M favard, Ivry. Bien gŽrŽ, travail sŽrieux
-Labo de gŽnŽtique et physiologie du dŽveloppement des plantes, M Pernes, Gif. Malaise des ITA dans ce labo. Mais opŽrations rŽussies quand ˆ la friction des chercheurs.
-Labo de bio et techno des mebranes, M Gautheron, Lyon: une partie des recherches est peu intŽressante.
-Labo de chimie bactŽrienne, M Senez, marseille. Rapporteur manque de doc pour faire un rapport mais Žvolution a eu lieu sous la direction de M legal. Il est votŽ oui pour que ce LP puisse accueillir une Žquipe venant de l'extŽrieur.
-Centre de gŽnŽtique molŽculaire, M Slonimski, Gif. L'influence de M Anagnostopoulos diminue peu ˆ peu, ses chercheurs partant.Le groupoe Slonimski est trs compŽtitif.
-Centre de morphologie expŽ, M haegt, Bordeaux. ComitŽ de dir ne s'est pas rŽuni. ce labo relve surtout des sections 22 et 28.
-Institut de recherche en biologie molŽculaire, M Dedonder, Paris. 3 opŽrations prŽvues. Vote sur une opŽration drosophile.
-Centre de neurochimie, M Mandel, Strasbourg. Pas de pb, sauf prochain dŽpart ˆ la retraite du directeur.
-Labo de cytophisiologie de la photosynthse, Mme lefort-Tran, Gif. Bon labo.
-Institut de biologie molŽculaire et cellulaire, MM Ebel et Hirth, Strasbourg. DiversitŽ des recherches parait trop grandes au rapporteur.

pr. 1978 (152/34)
La conjoncture est mauvaise et des rŽformes semblent dangereuses. La crŽation des postes d'accueil est malvenue.
La rŽforme du statut du chercheur est en veilleuse. Il est envisagŽ d'allonger la carrire de CR et de mettre une limite d'‰ge ˆ l'entrŽe au CNRS, dans le grade d'AR, limite probablement fixŽe aux alentours de 27ans. La durŽe de vie d'un AR serait rŽduite ˆ 4 ans et le passage AE ˆ CR serait alors un axamen et non un concours.
Il serait prŽvu la crŽation d'une catŽgorie d'IngŽnieurs-Ma”tres et la Direction du CNRS envisage de promouvoir MR la moitiŽ des CR, ce qui impliquerait que la moitiŽ des chercheurs soient de rang A. La promotion CR ˆ MR devrait se faire statistiquement entre 38 et 42 ans.

ComitŽ Sectoriel "Science de la Vie" comprend 47 LP, 300 formations de recherche et dispose de 575 millions de francs. Des rencontres intersections sont prŽvus ˆ l'Žgard de quelques points de prospective.

ComitŽ thŽmatique "recherche mŽdicale"
La situation entre chercheurs en mŽdecine et mŽdecins semble bloquŽe. On regrette que la Direction du CNRS participe ˆ mettre en avant le terme mŽdical par rapport ˆ la biologie.  L'INSERM semble rŽcupŽrer un monopole, laissant aux "mandarins" la gestion de la recherche mŽdicale.
Des rencontres intersections sont prŽvus ˆ l'Žgard de quelques points de prospective.

ReprŽsentants dŽsignŽs de la section
- aux comitŽs sectoriels : MM Zalta et Vigier
- aux comitŽs d'ATP (reflexion pour les 2 derniers) :
. Neuropharmacologie : M Kruh
. Soutien ˆ la microbiologie :MM Wolman et Rosset
. Structure tidimensionnelle des prote•nes : M Witz
. mitoses et cycles cellulaires : Mme Beisson et M Jeanteur
. gamŽtogŽnse et fŽcondation : M Folliot
- aux comitŽs de direction des LP, LA et GR :
. LA 136 Shaeffer,  M Cuzin
. LA 203 Rollin et Thellier, M Duranton
. LA 88 Jacob, M Schwartz
. LA 86 M Wollman
. Mme Beisson et M Zalta sont chargŽs d'Žtudier l'intŽrt  du dŽveloppement de la recherche sur satellite

Colloques
1 - demande de M Daillie : favorable
2 - "l'introduction intracellulaire de substances comme moyen d'Žtude des propriŽtŽs neuronales" par M Tauc : favorable

ReprŽsentation des sections aux comitŽs de direction des LP
- Labo de Cytologie expŽrimentale, Ivry. Dir : Pierre Favart et Rep : M Folliot
- Centre de biochimie et de biologie molŽculaire, Marseille. Dir : Pierre Desnuelle et Rep : M Mounoulou
- Centre de recherche de biochimie et de gŽnŽtique cellulaires, Toulouse. Dir : Jean Asselineau et rep : Jeanteur.
- Labo d'enzymologie, Gif sur Yvette. Dir : JŽkisel Szulmajster, rep : M Rouget et M Asso.
- Institut de recherche scientifiques sur le cancer, Villejuif. Dir : Roger Monier, rep : M Vigier.
- Institut de biologie molŽculaire, Paris. Dir : Raymond Dedonder, rep : Mme Beisson.
- Institut de biologie molŽculaire et cellulaire, Strasbourg. Dir : Jean Pierre Ebel et LŽon Hirth, rep : M Wollman.
- Labo de chimie bactŽrienne, Marseille. Dir : Jacques Senez, rep : M Patte.
- Labo de microscopie Žlectronique appliquŽe ˆ la biologie, Paris. Dir : RenŽ Couteaux, rep : MM Folliot et Witz.
- Centre de neurochimie, Strasbourg. Dir : Paul Mandel et rep : M Cuzin.
- Labo de pharmacologie et toxicologie fondamentales, Toulouse. Dir : Claude Paoletti, rep : M Vigier.
- Centre de gŽnŽtique molŽculaire, Gif sur Yvette. Dir : Pierre Slonimski, rep : M Rosset.
- Centre de morphologie expŽrimentale, Bordeaux. Dir : M Folliot.
- Labo de photosynthse, Gif, M Duranton.
- Labo d'embryologie, Nogent, M Rosset.
- Labo de biologie et technologie des membranes, Lyon, M Schwartz.

Compte rendu des PrŽsidents de la section
Le directeur scientifique adjoint considre que la situation actuelle n'est pas bonne. Le secteur dispose de 58 postes frais et 9 d'accueil (M Wollman regrette la crŽation de ces derniers dans une telle conjoncture).
- M Zalta rappelle que la rŽforme du statut des chercheurs est en cours. Le DG indique qu'il est envisagŽ d'allonger la carrire de CR et de mettre une limite d'‰ge de 27 ans ˆ l'entrŽe, dans le grade d'AR.
- recrutement : les boursiers DGRST en seraient la source essentielle. Mais le PrŽsident pense qu'ils n'ont pas un droit de prioritŽs pour rentrer au CNRS
- passage de AR ˆ CR par examen et non concours, aprs 4 ans. La section pourrait disposer de 18 ˆ 20 possibilitŽs.
- passage de CR ˆ MR compris statistiquement entre 38 et 42 ans et envisagŽ pour la moitiŽ d'entre eux. Pas de promotion ˆ ceux qui ne font rien.

ComitŽ sectoriel des Sciences de la vie
Ce secteur comprend 47 LP et 300 formations de recherche, dispose de 575 millions de francs dont 473 absorbŽs par les salaires. Le PrŽsident pense qu'il faudrait au moins 150 millions de plus.

ComitŽ thŽmatique 'recherche mŽdicale'
- M Zalta regrette que le terme mŽdical soit mis en avant par rapport ˆ la biologie qui a plus fait pour le progrs de la mŽdecine.
- M Wollman regrette que la Direction soit complice du "double jeu" du systme mŽdical. La biologie ne devrait pas se justifier vis ˆ vis de la mŽdecine. Les 5 postes d'accueil seront utilisŽs par les internes en mŽdecine comme une solution d'attente et M Chambon considrent qu'ils ne serviront en rien la recherche mŽdicale (la mme que l'opinion publique met en avant). Il ajoute qu'il ne faut pas laisser le monopole ˆ l'INSERM. Selon Mme Cassio, le problme est celui de la dŽfense de la recherche fondamentale.
- ProcŽdures pour l'engagement des chercheurs : discussion qui conduit ˆ un vote pour dŽcider si un tour de table sera fait aprs la considŽration des candidats : 21o/25

Examen des nouvelles demandes
On s'Žmeut de la qualitŽ des candidats et du peu de postes disponibles. 64 candidats, dont 56 considŽrŽs : 30 sont dŽgagŽs. Tour de table laborieux : 13 sont classŽes. En fin de sŽance, Mme Cassio rŽclame une discussion en automne sur l'affichage qui lui para”t absurde Žtant donnŽ le manque de poste et considre qu'on glisse vers la sous-qualification.

pr. 78
Recrutement. Le nombre de crŽations de poste est infŽrieur ˆ celui annoncŽ au ComitŽ sectoriel.
Question : Pourquoi ne pas rŽcupŽrer les postes libŽrŽs entre juil et dŽc, puisque les nominations ne sont effectives qu'ˆ partir d'oct. ?
RŽponse : Il y a une diffŽrence entre les postes rŽŽls et les postes budgŽtaires. Depuis plus de 10 ans, le CNRS effectue des engagements anticipŽs de chercheurs afin d'utiliser au mieux la masse budgŽtaire. Cette masse s'Žtant amenuisŽe, il faut rŽcupŽrer des crŽdits en jouant sur les mois sŽparant un dŽpart et un nouveau recrutement.
Les attachŽs-assistants ont une situation de plus en plus prŽcaire. Leur candidature doit tre trs sŽrieusement prise en considŽration.


 

Sect. 22 Biologie des interactions cellulaires

pr. 76
DS: M berkaloff
ChargŽ de mission: M Imbert
Pdt: M Kordon
SecrŽtaire scientifique : Mme rapaport

DŽbat gŽnŽral
DŽfinition de GIS et GRECO. Explication du FlŽchage et Affichage. Discussion sur la politique de recrutement et mode de classement
M Imbert expose : Le flŽchage est un double classement des formations : jugements sur la valeur scientifique de la formation et sur la politique de recrutement de cette formation. L'examen conduit ˆ trois dŽmarches ˆ envisager: "recrutement ˆ favoriser", "renouvellement des chercheurs partants" et "pas de recrutement ni de renouvellement des chercheurs partants".
L'affichage a pour pour but de rendre cohŽrente la politique de recherche dŽfinie par la Direction : un laboratoire crŽŽ et ŽquipŽ doit pouvoir recruter.

Les interventions portent sur la formalisation regrettable de la Commision (dont le travail devient inutile en pŽriode de pŽnurie de recrutement), sur la crainte d'une discordance de la communautŽ scientifique (du ˆ l'appui donnŽ prŽfŽrentiellement ˆ certaines disciplines), sur la mobilitŽ du chercheur remise en question, et sur les contraintes qui pourraient s'exercer sur un candidat recrutŽ par cette voie. Le principe du flechage apparait contraire ˆ l'effort poursuivie par la Commission de non-sŽparation des disciplines.
M Imbert rŽpond : le flŽchage reprŽsente le double du taux de recrutement moyen au CNRS donc on ne peut pas parler de pŽnurie, la mobilitŽ du chercheur est respectŽe et son engagement ne porte que vis ˆ vis du laboratoire d'accueil.

FlŽchage
- dŽfinition: une flche ascendante implique que le labo peut recruter un chercheur ou/et un ITA; une flche horizontale indique qur l'effectif ou les moyens du labo doivent rester stationnaires ; une flche descendante implique qu'un poste libŽrŽ doit tre rŽcupŽrŽ par la commission. Le flŽchage doit tenir compte de la valeur des Žquipes et des disciplines ˆ encourager.
- Grosses discussions ˆ ce propos, le flŽchage est jugŽ peu lisible pour les Žquipes car l'orientation de la flche est la rŽsultante de trop nombreux paramtres.
- Aprs discussion, la mŽthode utilisŽe va tre : "La commission tient ˆ garder le contr™le des opŽrations et ne pas tre soumis ˆ des automatismes adminstratifs. Elle souhaite travailler dans un climat de confiance et de collaboration, mais tient ˆ garder la libertŽ du choix de ses mŽthodes de travail. Elle n'entend procŽder ni ˆ un flŽchage, ni ˆ un affichage". Mme Nieva rappelle que le flŽchage est proposŽ ˆ titre expŽrimental, que la majoritŽ des commissions l'ont adoptŽ.
La Commission vote ˆ l'unanimitŽ la dŽcision de ne pas suivre le flŽchage lors du scrutin de recrutement. La section est nettement hostile ˆ l'affichage et l'accepte finalement pourvu qu'il n'entre pas dans un formalisme absolu.

 Rapport d'activitŽ scientifique
Ce rapport doit donner une idŽe des travaux essentiels des labos. Ce rapport demandŽ par la direction pour le 22 dŽcembre, la commission se dŽclare incapable d'effectuer une Žtude correcte dans les dŽlais impartis.
PrŽsentation d'un rapport sur le soutien du CNRS ˆ certaines revues.
ATP
La commission se sent concernŽe par les ATP suivantes :
- Mode d'action des hormones
- Immunomodulation et pharmacologie
- Neuropharmacologie
- Physiologie sensorielle
- Biologie auprs des Žquipements lourds de physiques
- gŽnŽtique et dŽveloppement d'un mammifre

DŽbat prospectif sur les ATP
Immunologie :

MM Avrameas et Fougereau dŽplorent que les actions lancŽes actuellement aient une orientation nettement biomŽdicales. Il faudrait une ATP sur les aspects fondamentaux de l'immuno. avec prioritŽs sur : MŽcanismes de reconnaissance en immunologie
Endocrinologie :
M Jard constate que lors de la dernire ATP, beaucoup de bonnes demandes n'ont pu tre satisfaites, et que nombreuses sont les Žquipes qui sont potentiellement interessŽes par des ATP. Des projets existent :
- de la DGRST : elle favorise les travaux associant chimistes et biologistes sur des rechercehs comme : reproduction et dŽveloppement, membranes biologiques, pharmacobiochimie des peptides.
- de l'INSERM : RŽgulation hormonale de la croissance et de la division cellulaire ; neuroendocrinologie, neuropeptides, hormones et dŽveloppement ; les mŽcanismes et modles en physiopathologie enocrinienne.
- de l'ancien comitŽ d'ATP : il souhaite dŽfinir un niveau d'analyse plut™t qu'un thme

Neurobiologie :
M Glowinski expose que diffŽrentes actions d'incitations devraint tre lancŽes simultanŽment par la DGRST, l'INSERM et le CNRS.
- DGRST : Pharmacobiochimie-polypeptides, structure, prŽparation, et mŽcanismes d'action ; membranes biologiques, mŽcanismes de reconnaissance, de transfert et d'amplification
-INSERM : Neuropeptides, hormones et comportements
- CNRS : Pharmacologie des rŽcŽpteurs des neuromŽdiateurs
La commission demande sŽpacialement au CNRS de lancer une action sur "la dynamique du neurone et les phŽnomnes transynaptiques"
La commission demande ˆ ses reprŽsentants au comitŽ des sciences de la vie qu'ils fassent un effort particulier dans les disciplines suivantes : immunologie fondamentale, endocrinologie molŽculaire, neurobiologie. Pas de classement effectuŽ.

 Laboratoires propres
- Institut d'embryologie et de tŽratologie, en cours de rŽorganisation.
- Institut de recherche scientifique sur le cancer, renouvelŽ pour un an.
- Labo microscopique electronique appliquŽe, renouvelŽ.
- Centre de physio nerveuse, renouvellement.

Motions
- protestation sur classement des candidats ˆ l'entrŽe au CNRS
- le nombre de chargŽ est "scandaleusement insuffisant"

Colloques
- Les enzymes du mŽtabolisme des lipides, MM Mandel et Gatt
- La biologie cellulaire des processus neurosŽcrŽteurs hypothalamiques, M Vincent.

pr. 77 (147/29)
Questions d'ordre gŽnŽral
- Politique de recrutement: La Commission est soumise ˆ des contraintes gŽographiques (80% des postes crŽŽs doivent tre affectŽs ˆ la Province) et ˆ l'affichage : il faut considŽrer le classement prŽcŽdant, les critres essentiels sont qualitŽ scientifique et programme de recherche.
La Commission peut espŽrer 6 ˆ 7 postes frais, et aucun poste n'est libŽrŽ.
Critres de recrutement :
. qualitŽ scientifique
. intŽrt du laboratoire
. intŽrt de la thŽmatique
. qualitŽ de l'encadrement
- Discussion sur le mode d'examen des demandes : 39 demandes pour ces 6 ou 7 postes.
. Quels critres d'Žvaluation des ressources financires ? (situation prŽcaire des attachŽs-assistants dont il faudra tenir compte).
. prŽ-recrutement par les bourses de la DGRST : pratique vivement critiquŽe.
. La liste des publications de tous les candidats ˆ l'entrŽe au CNRS est jugŽe trs satisfaisante.

Compte rendu des reprŽsentants de la section aux comitŽs sectoriels
. M Fougereau rappelle le r™le du ComitŽ sectoriel :
Žlaborer un rapport d'activitŽ pour les "Sciences de  la Vie", harmoniser les ATP, mise au point "de rŽseaux", rŽserver des postes pour des candidatures de haut niveau, dŽfinir les critres de passage ˆ la ma”trise et ˆ la direction de recherche, subventionner les publications, harmoniser les travaux des diverses commissions.
M Jard souhaite que le r™le du comitŽ sectoriel soit mieux dŽfini afin de ne pas se trouver devant des faits accomplis, sans quoi il ne sigera plus.
Il fait un exposŽ sur les ATP d'endocrinologie

 Rapport d'activitŽ "Nouvelle formule"
MM Fougereau, Jard, Mandel, Stahl sont dŽsignŽs pour rŽdiger un document sur chaque thme de ce rapport.
Deux demandes d'aide exceptionnelle :
Attribuer un ITA au LA Avrameas, 17o 1abs
Faire revenir un chercheur d'Allemagne, la Commission ne se prononce pas.

Motions prŽsentŽe par le syndicat "SNES-SUP", 18o/18
-La commission s'associe ˆ la protestation nationale devant l'agression qui a tuŽ un ouvrier de la Verrerie MŽcanique Champenoise en grve. 17o/18
-La situation des jeunes chercheurs se dŽtŽriore et la Commission se doit de gŽrer la pŽnurie une fois de plus : elle s'indigne devant la pŽnurie, devant le blocage total des carrires. Si cela se perpŽtue, la Recherche fondamentale Franaise sera affectŽe.

aut. 77 (137)
Budget a augmentŽ de 13%, mais augmentation des salaires (83% du budget) et de l'infrastructure, donc augmentatioon des moyens = 3%
Toutes crŽations d'Žquipe ne peut dŽpendre que de la suppression d'une autre.
Il est proposŽ ˆ la commission que l'examen des formations consiste en un seul examen scientifique, hors contraintes budgŽtaires. Cet examen doit dŽgager le sens d'une modulation possible des moyens (flŽchage), les besoins en ITA, les besoins en chercheurs (flŽchage). La proposition de la rŽpartition budgŽtaire sera affichŽe, discutŽe et votŽe par la section.
Au CNRS, il y a 80 000 chercheurs, 110 000 ITA ; pour les Sciences de la Vie : 3000 ITA et 2000 chercheurs.

RŽsumŽ de discussion de la section
- le corps des chercheurs patira d'une trop grande stagnation du corps des ITA
- un jugement scientifique non assorti au pouvoir financier est mauvais. La commission n'entend donc pas se dessaisir du pouvoir de l'attribution de moyens
- la poursuite en France de la rŽcession des moyens risque de cožter trs cher.
- rappel de la prise de position des orŽsidents des sections du CN qui ont ŽtŽ unanimes ˆ dŽfendre la gestion menŽe jusqu'ˆ prŽsent par le CN.
- La commission doit elle dŽvelopper de faon ŽquilibrŽe les diverses disciplines ?
D'aprs M Imbert il faut bousculer la hiŽrarchie des disciplines. La crŽation du centre d'immuno implique un dŽveloppement du nombre de chercheurs dans ce secteur au dŽpend des autres secteurs. Les postes reservŽs n'existent pas. La modulation des postes affectŽs ˆ chaque commission se fait au printemps.
- La commission doit elle, avec la pŽnurie de chercheurs, soutenir des Žquipes appartenant ˆ d'autres organismes (INSERM, INRA, PasteurÉ)

Laboratoires propres
- IRBM : Remplacement de M Dedonder par M Strossberg. Mise en place d'un programme "drosophile" par MM Thiery et Lapesaut. Suppression de l'UnitŽ "gŽnŽtique biochimique". Accent mis sur le manque de crŽdit, tassement de la pyramide des ‰ges
- Centre de neurochimie, Strasbourg : 14 Žquipes travaillent sur thmes variŽs, recherches fructueuses et originales. DŽpart prochain de M Mandel, d'o probable problme de succession. PŽnurie de personnel technique et administratif: le rapport des ITA/chercheur = 0,2 ; le rapport Administratif/chercheur = 0,03. Devant le problme de succesion de M Mandel, il est suggŽrŽ d'individualiser certaines Žquipes.
- Institut de neurophysiologie et de psychophysiologie : L'Institut fonctionne bien sous direction de M Paillard. ComitŽ directeur demande un recrutement prioritaire pour le groupe Calas qui est un peu isolŽ.
- CREPAL : Trs important pour la neurobiologie. P Lucciani, directeur voudrait dŽvelopper Žlevage de lapins. Grandes difficultŽs pour rŽmunŽrer les ITA astreints ˆ des heures supplŽmentaires.
- Centre d'immuno de Lumigny : La direction est collŽgiale par rotation. Actuellement : F Kourilsky est directeur.69 publications dans revues internationales. Pas de pbs, mais demande de recrutement de chercheurs et ITA et augmentation de moyens.
- Labo de microscopie appliquŽe, boulevard Raspail : Directeur M Couteaux part ˆ la retraite. Nouvelle affectation des ITA doit tre envisagŽe. Rapport plus complet ˆ la session de printemps.

Vote pour l'examen des formations
"Les Žquipes venant ˆ renouvellement sont, aprs examen, classŽes par un premier vote "sur le rang". Les demandes de crŽation sont classŽes sŽparŽment par un deuxime vote. Un interclasseement dŽfinitif de l'ensemble des formations prŽclassŽes est effectuŽ par un troisime vote sur le rang. RŽsumŽ budget. Formations en reconduction: 1 471 380. Formations ˆ examen: 154 340. Formation renouvellement: 524 500. Aides individuelles:  427 490. Total: 2 557 710. Missions : 52 850

ComitŽ sectoriel, compte rendu d'activitŽs
- Augmentation de 3% des autorisations de programme
- Adoption d'une position plus nuancŽe quant ˆ l'important soutien ˆ accorder aux labos "d'excellence".
- Propositions d'opŽrations ˆ promouvoir : les peptides, les oligonuclŽotides, la motilitŽ cellulaire et les proteines contractiles, la chromatine.
- OpŽrations ponctuelles sur des villes. (Poitiers)
Les postes d'accueil(35 postes sur les 230 crŽŽs); 9 sont pour les sciences de la Vie: 4 pour des enseignants et 5 pour des internes en mŽdecine.DurŽe de dŽtachement : 4 ans et salaire de CR.
CrŽation d'un comitŽ thŽmatique mŽdical qui a pour but de dŽvelopper l'aspect scientifique de la recherche biomŽdicale et de mettre en place certains programmes associant au sein du CNRS le secteur biomŽdical ˆ ceux de physique et de Sciences Humaines.

 ATP
- Biologie auprs des Žquipement lourds, budget de 500 000 f pour 2 ans.
- Pharmaco des substances anti-cancŽreuses : sur les 1 500 KF attribuŽs, 654 vont ˆ des projets d'immuno et 800 pour la pharmaco.
- programmation motrice
- Pharmacologie des rŽcŽpteurs non peptides des neuromŽdiateurs
- Petit mammifre
- Immunologie
- Projet d'une ATP "Mode d'action des hormones"(Žtude du mŽcanisme d'action des hormones et de la rythmicitŽ) acceptŽe ˆ l'unanimitŽ.

 La perte progressive du r™le des Commissions est soulignŽe.
- Il est constatŽ qu'en pŽriode de pŽnurie, une attitude conservatrice se dŽveloppe.Il faudrait favoriser les ponts interdisciplinaires.
- La situation dŽveloppŽe depuis 1976 qui consiste ˆ supprimer une Žquipe pour en promouvoir une autre est regrettable, cela crŽe une ‰pretŽ dans la compŽtition qui n'est pas favorable ˆ la recherche.
2 motions : une sur le comitŽ thŽmatique mŽdical, l'autre sur la perte progressive des attributions du comitŽ national.

 Introduction du directeur scientifique sur le recrutement
6 postes libŽrŽs dans la Commission. Il y aurait une contradiction entre la procŽdure de flŽchage proposŽe en Automne et la non-rŽcupŽration par la Commission des postes libŽrŽs.
58 crŽŽs pour le secteur "Sciences et Vie" (alors que 67 Žtaient annoncŽs), donc pas suffisamment pour l'augmentation de 3%. La rŽpartition dŽpend du nombre de chercheurs par section.
Question : pourquoi ne pas rŽcupŽrer les postes libŽrŽs entre Juil et DŽc puisque les nominations ne sont effectives qu'ˆ partir d'oct.?
RŽponse de M Imbert : Il y a une diffŽrence entre postes rŽels et postes budgŽtaires. Les engagements anticipŽs (effectuŽs depuis 10 ans au CNRS) servent ˆ la meilleure utilisation de la masse budgŽtaire. Comme elle est rŽduite, il faut rŽcupŽrŽ les crŽdits en jouent sur les mois qui sŽparent un dŽpart et un nouveau recrutement.
9 postes d'accueil ˆ rŽpartir en fonction de la valeur des dossiers
Conclusions : Il faudrait conna”tre le nombre de postes affectŽs. Protestations quant ˆ la rŽaffectation automatique ˆ une Commission des postes libŽrŽs par licenciement. La section reprŽsente 8,3% des effectifs "Sciences de la Vie" et souhaite 6 postes frais. Elle travaillera sur un recrutement de 12 postes: 6 frais et 6 libŽrŽs, et plaidera auprs de la Direction pour leur obtention.

StratŽgie de recrutement
Les candidatures acceptŽes par le CP doivent tre examinŽes. Les candidatures DGRST sont considŽrŽes comme les autres.
Les AttachŽs-assistants seront sŽrieusement considŽrŽs. Le classement sera fonction de la qualitŽ des dossiers et seront prioritaires les candidats sans ressources en sept.

 Colloques internationaux
- OntogŽnse et fonctionnement des synapses pŽriphŽriques, prŽsentŽe par M Taxi, 17o/17
- Les gangliosides et leur r™le biologique, prŽsentŽe par M Mandel, 15o/15
- Stage pratique sur les techniques de mesure du Ca++ intracellulaire, prŽsentŽe par MM Stinnakre et Tauc, 12o/16



Sect 20/ 27  Biologie vŽgŽtale

print. 74
DŽbat sur l'existence de minoritŽ dans une science (cf botanique), et sur la systŽmatique (annexe 14).

 print. 75
ExposŽ du problme posŽ par deux chercheuses et les solutions proposŽs, dŽbat aborde le problme de cohabitation entre certains responsables et leurs chercheurs,  des transferts de chercheurs, de l'accŽs ˆ certains appareils, de la propriŽtŽ de ces mmes appareils.
DŽtails sur procŽdure des Žchanges ITA-Chercheurs, sur promotions d'Žchelons dans le cadre des chercheurs (cas particulier des dŽtachŽs ou des "mis-ˆ-disposition" d'un organisme). Cf photocop., annexe 9.
Sur examens des demandes d'admission dans le cadre des chercheurs:
Le prŽsident rappelle qu'elles Žtaient les anciennes modalitŽs d'examen: d'abord les possibilitŽs des labos et ensuite l'aptitude des candidats. Nouvelles dispositions adoptŽes pour cette annŽe: un seul examen comprenant l'Žtude du labo, du directeur et du candidat simultanŽment.



Sect 21 /28  Biologie animale

 pr. 74
RedŽcoupage des sections du comitŽ national: grosse discussion sur la nouvelle "Žcologie" qui est censŽ regrouper des chercheurs de Bio animale, bio vŽgŽtale, gŽologie, des biogŽographes, des anthropologues et qui sera centrŽe sur l'Žtude globale des Žcosystmes et des populations. Regroupement de chercheurs de longue durŽe sur des stations types. Pb pour l'ancienne section OcŽnaographie, inquiŽtude sur le sort des physiologistes, de la parasitolgie
Discussion sur le fait que le choix du chercheur sera libre sous rŽserve que les gens d'une mme Žquipe soient dans une mme section.
Sur le nombre des chercheurs, M Levi indique une croissance de 3% par an souhaitable pour le CNRS
Probl. sur statut des collaborateurs techniques: -leur faible proportion par rapport aux chercheurs (l'idŽal pour M Levi est de 2 ITA pour 1 chercheur et le CNRZS compte 9000 ITA pour 7000 chercheurs) - la rŽpartition de la pyramide des grades suivant les disciplines. En biologie animale beaucoup de collaborateurs techniques sont dans des petites catŽgories et les promotions sont difficiles. VolontŽ de modifier le statut sur la proportion entre les engagements et les promotions, volontŽ de revaloriser la fonction.



Sect 22/25 Physiologie

print. 71
Rapport. La composition  de la section est modifiŽe par l'adjonction de trois reprŽsentants des IngŽnieurs, Techniciens et Administratifs du CNRS.
La section doit dŽgager une philosophie gŽnŽrale de la Physiologie et chercher ˆ donner ˆ celle-ci une image de marque. Elle doit jouer un r™le essentiel dans le recrutement et dans le contr™le de l'activitŽ des chercheurs. Les moyens financiers de la section sont rŽduits. Il faut attacher un soin particulier pour ne maintenir au CNRS que les gens valables et determiner prŽcocement si un attachŽŽ sera digne de devenir chargŽ.

Proposition de colloque
Colloque sur les Phosphates Solides d'IntŽrts Biologiques.
Nouvelles dispositions de la direction du CNRS concernant les demandes de subventions pour ouvrages et revues
Mise en place de  ComitŽs de Publications intersections : Pour la physiologie, le ComitŽ des Publications des Sciences de la Vie regroupe les reprŽsentants des sections 11,12,18,19,20,21,22,24.  Les reprŽsentants de la section sont MM. DUSSARDIER  et FRAN‚OIS (SupplŽant M. MONOD).

Le rapport d'activitŽ 1970-71 portera exclusivement sur: nutrition et digestion , physiologie sensorielle , neurophysiologie ŽlŽmentaire et neurochimie, circulation, thermorŽgulation, pharmacodynamie, endocrinologie et reproduction, physiologie Žcologique. Le rapport d'activitŽs 1971-1972 sur:
neurophysiologie centrale, physiologie cardiovasculaire, respiration, physiologie du travail et Physiologie musculaire, physiologie rŽnale, biochimie mŽtabolique

Renouvellements et promotions
Ma”tres de recherche : promotion accŽlŽrŽe au 6me Žchelon: M.LACHIVER. Directeurs de recherche: La section propose Monsieur TAUC au 3me Žchelon. Promotion au grade de chargŽ de recherche. un ou plusieurs Žchelons supplŽmentaires lors de leur promotion ou nomination au grade de chargŽ, bŽnŽfice accordŽ ˆ 5 personnes par le Directoire lors de la session du 8 et 9 juillet 1971 (Melle EMONET-DENAND, M.RIBES, M.KADO, M.DORMONT, M. GOSWAMI). Promotion au grade de ma”tre de recherche Le Directoire propose la promotion de M. GARCIA-ROMEU Promotion au grade de directeur de recherche. Aucun poste de directeur prŽvu au titre du budget 1971.
MŽdaille d'argent du CNRS ˆ Madame CLEMENT, Ma”tre de recherche au CNRS. MŽdaille de bronze du CNRS ˆ Madame BONIN, ChargŽ de recherche au CNRS.

aut. 71 (119)

Ordre du jour: examen des cas particuliers de chercheurs avant demandes d'admission.
Section prend connaissance de l'activitŽ des laboratoires (liste dans rapport de 05/1971.) et prend note des problmes particuliers qui se posent dans les diffŽrents laboratoires. Le problme le plus urgent:  les effectifs sont insuffisants ou trop nombreux.
Un vote est dŽcidŽ: A: augmentation des effectifs nŽcessaire. , B: statu quo. , C: Effectif semble un peu gonflŽ
A   Centre de SŽlection et d'Elevage d'Animaux de laboratoire
B   Centre de Neurochimie
A   Laboratoire de Physiologie Respiratoire
B   Centre d'Etudes de Physiologie nerveuse
B   Laboratoire de Physiologie du Travail
A   Centre d'Etudes Bioclimatique
B   Laboratoire des Applications biologiques
A   Centre d'Etudes Biologiques des Animaux Sauvage
B   Institut de Neurophysiologie et Psychophyisiologie
C   Centre de Recherches sur les ToxicitŽs               
Il est dŽcidŽ que les Directeurs de Laboratoires Propres envoient ˆ tous les membres de la Section une fiche d'information (identique ˆ celle de l'INP de Marseille) indiquant les moyens en locaux et crŽdits de diverses origines, les effectifs de chercheurs et techniciens, l'organisation du laboratoire et les principaux thmes de recherche.

ATP
Physiologie Žcologique : MM CANIVENC et ASSENMACHER.
MŽcanismes d'action des hormones et mŽdiateurs: M. MOREL
Pharmacologie, Pharmacodynamie et ChimiothŽrapie : M. CORABOEUF
Physiologie et Pathologie de l'oeil: M. GREMY

Budget 1972
Missions:  100 000 F (inchangŽ)
Vacations: 180 000 F (inchangŽ)
MatŽriel:  2 700 000 F (augmentation de 130 000 F)
La part des crŽdits de matŽriel attribuŽe aux demandeurs individuels ne doit pas dŽpasser 20% du total.
Une proportion excessive des postes de collaborateurs techniques (57%) est affectŽe aux demandeurs individuels; il convient d'examiner avec soin leur utilitŽ rŽŽlle

A la suite d'un vote, la Section attribue des crŽdits de vacations et de matŽriel ˆ l'E.R. de M. PSYCHOYOS. Elle vote sur l'urgence de l'affectation de nouveaux chercheurs, de collaborateurs techniques. CrŽdit de matŽriel au G.R. n¡8 (M. HAREL)CrŽdits de matŽriel augmentŽs pour L.A. n¡89 (M. BENOIT) et n¡91 (M. LOUBATIERES). Vote sur l'urgence de l'affectation de nouveaux chercheurs aux L.A.n¡39 (M.FAURE), n¡162 (M.JOUVET), n¡91 (M.LOUBATIERES). Vote sur prise en considŽration des demandes de postes de collaborateurs techniques pour L.A. n¡89 (M.BENOIT) et n¡162 (M.JOUVET).  Demande de crŽation de L.A. (Il s'agit de deux ERA soumises ˆ renouvellement): M.CHANEL, M.CHATONNET. CrŽdits de missions, de vacations et de matŽriel, et vote pour affectation de nouveaux chercheurs. Transfert des postes de collaborateurs prŽcŽdemment affectŽs ˆ leurs
CrŽdits de mission et de matŽriels ˆ l'E.R.A.n¡111 (M.GARGOUIL) et n¡274 (M.HECAEN) accordŽs.
Examen des candidatures au statut d'E.R.A. et besoins correspondants, 19 se prŽsentent, 12 sont retenus, 7 vont tre prŽsentŽs au directoire.
M.MIALHE (renouvellement des postes de collaborateurs techniques), M.ASCHER, M. CHANEL (L.A.), M.MARTY (renouvellement des postes de collaborateurs techniques), M.CHATONNET (L.A.), M.STUTINSKY (renouvellement des postes de collaborateurs techniques), M.FLANDROIS, M.GAYET, M.BUSNEL.
Pour ces 9 formations, crŽdits de missions, vacations et matŽriel sont attribuŽs.

R.C.P.
CrŽdits de missions aux R.C.P. N¡220 M.FROMAGEOT (+matŽriels), N¡245 M.MANDEL, N¡221 M.MAYER(+vacations et matŽriels), N¡251 M.RICHARD (+vacations et matŽriels), N¡250 M.SERFATY (+vacations et matŽriels).

Les membres de la section soulignent les difficultŽs causŽes aux formations associŽes par les nouvelles dispositions financires limitant ˆ 20 % la fraction des crŽdits de matŽriels utilisables en crŽdits de fonctionnement. De ce fait, certains L.A. ou E.R.A. vont devoir limiter leurs activitŽs de recherche faute de crŽdits de fonctionnements. M. le Directeur LEVY explique que cette mesure est nŽcessaire et qu'il appartient aux UniversitŽs de subvenir au fonctionnement de leurs laboratoires, et en particulier de respecter les clauses des contrats d'association prŽvoyant le maintien, par l'UniversitŽ, de moyens Žquivalents ˆ ceux qu'elle attribuait au laboratoire avant la signature du contrat d'association. Evocation d'une possibilitŽ de prŽ-rŽunion de la section par M. MONOD. Pour 1972, le rapport d'activitŽ sera prŽsentŽ selon la subdivision dŽfinie par la Commission Recherche prŽparatoire au 6me plan et non par sections jusqu'ˆ prŽsent.

Propositions de colloques
Mme LEFORT-TRAN et M.VALENCIA sur Les phŽnomnes cycliques, structuraux et mŽtaboliques et leus blocages chez les EuglŽniens, notamment en culture synchrones.
M. METZ sur la PrŽdiction quantitative des effets physiologiques des ambiances thermiques.
M.MONTEL sur La physicochimie et la cristallographie des apatites d'intert biologique.
MM. PAILLARD, MASSION sur les Aspects moteurs du comportement et activitŽs nerveuses programmŽes.

Subventions du CNRS pour les revues:
- Annales de la Nutrition et de l'Alimentation
- Archives des Sciences Physiologiques
EditŽes ailleurs
- Archives d'anatomie, de Microscopie et de Morphologie expŽrimentale, pas de subvention en 1972.
- Biotypologie, subvention lŽgŽrement en hausse
- Comptes-rendus de la SociŽtŽ de Biologie, subvention supprimŽe
- Journal de la physiologie, reconduction de subvention antŽrieure et peut-tre une subvention complŽmentaire en juin 1972.

aut. 75 (120)
L'essentiel du rapport d'activitŽ est constituŽ de fiches sur un thme de recherche sŽlectionnŽ avec une prŽsentation destinŽe a tre plus accessible au non-spŽcialiste, suite ˆ la rŽforme de 1974. Chaque fiche pourra atteindre 2 ou 2,5 pages et si possible illustrŽe. 5 rapports lisibles
Etat d'avancement du VII¡ plan
Une commission inter-administrations de la recherche a cherchŽ ˆ traduire en terme de recherche les prŽoccupations gouvernementales afin de dŽfinir des objectifs et des actions prioritaires. Objection de la part de la direction du CNRS sur les conclusions de cette commission car il y a absence de grands axes de recherche fondamentale. Une nouvelle commission de la recherche a ŽtŽ dŽsignŽe qui rapportera en fŽvrier 1976. Souci des membres de la section sur la place de la physiologie des fonctions, inquiŽtude pour l'avenir de la recherche universitaire et questions sur le r™le du ComitŽ National. Le DS rŽponde : "la recherche fondamentale peut trouver sa place, ˆ condition que le CNRS fasse l'effort de justification des contributions apportŽes aux applications par la recherche fondmentale. Si l'on veut tre ŽcoutŽ par les instances gopuvernementales, il faut reconna”tre que tous les universitaires ne font pas de la recherche. Le ComitŽ National, vis-ˆ-vis du public, doit dŽfendre le r™le de la science, dont l'image de marque n'est pas trs bonne actuellement. Il ne doit pas appara”tre comme une groupe de pression dŽfendant des intŽrts catŽgoriels. Vis-ˆ-vis de la direction du CNRS, le ComitŽ National doit aider cette dernire ˆ b‰tir des choix dŽfendables ˆ l'extŽrieur; la discussion entre ComitŽ National et Direction doit tre franche et le ComitŽ national doit savoir prendre ses responsabilitŽs."

Budget 1976 Augmentation de 15% par rapport ˆ 1975. Hausse de 3% des crŽdits des laboratoires. 80 nouveaux postes de chercheurs, comme il y a 40 dŽparts prŽvus, un taux de recrutement de 6% est prŽvu. Il est prŽvu que si cet Žquilibre dynamique est maintenu, le poids des rŽgles de rŽgionalisation sera accru: 64 postes sur 120 devront tre crŽŽs en province.
Repartition des moyens  :  Part plus grande des crŽdits matŽriels pourrra tre utilisŽe en fonctionnement (40 ˆ 45% contre 30 %). CrŽdits de vacation et de matŽriel rŽunis, ventilation effectuŽe par administrateurs dŽlŽguŽs = plus grande souplesse. La finalitŽ des crŽdits de missions devra tre mieux prŽcisŽe et elle donnera lieu ˆ vŽrification par les administrateurs dŽlŽguŽs. Politique fŽroce de contr™le de l'utilisation des ITA (dans laboratoire propre et au comitŽ national. Les postes d'ITA seront considŽrŽs comme constituant un ensemble unique, avec possibilitŽ d'Žchanges, aussi bien entre les diffŽrentes sections du ComitŽ National qu'entre laboratoires propres et formations associŽes.  Recrutement de techniciens sur contrat systŽmatiquement interdit. Pas de crŽation de poste d'ITA et reclassement d'un grand nombre de techniciens rŽmunŽrŽs sur postes contractuels.

Laboratoires propres
Ils ont atteint un nombre ˆ ne pas dŽpasser dans les Sciences de la Vie. Mention d'existence des E.R., G.R., L.A., E.R.A., R.C.P., G.I.S., aides individuelles renforcŽes ou Actions spŽcifiques qui sont autant de situations existant au CNRS. Les Laboratoires propres: il n'existe pas dans le milieu universitaire de possibilitŽ de dŽveloppement de la discipline, il faut constituer une formation de recherche massive, beaucoup plus grande qu'un laboratoire associŽ. Il faut soutenir la recherche dans un milieu o la recherche n'est pas favorisŽe, ou protŽger des noyaux de recherche parfois multiformes.

Politique de recrutement
Vote d'indication tous les deux ans pour determiner le nombre de postes de chercheurs disponible. Les postes seront reservŽs ˆ des laboratoires dŽsignŽs et une publicitŽ sera donnŽe par affichage pendant deux an. En l'absence de bons candidats pendant deux ans, l'affichage d'un poste sera supprimŽ. Pour les postes hors affichage, la section est libre de son choix. L'‰ge limite de la premire candidtaure sera fixŽ ˆ 27 ans. Le CNRS ne peut plus dissocier son soutien financier (formations associŽes, etc.) du soutien sous forme de recrutement de jeunes cherheurs. Il n'est pas question de supprimer les aides individuelles. Un recrutement de chercheur sur un poste affichŽ implique un contrat moral pour le jeune chercheur d'y rester jusqu'ˆ sa thse.

Bilan de l'activitŽ de la section
La section doit remettre un document constituant une sorte de testament ˆ la section suivante avec les grandes orientations, les disciplines soutenues, mention des tendances ˆ poursuivre. Le Laboratoire des Hormones Polypeptidiques est renouvelable au 1 janvier 1977, son renouvellement sera soumis au directoire en 1976, M. le Directeur BERKALOFF annonce qu'il envisage sa transformation en groupe de recherches. Le Centre d'Etudes Bioclimatiques: volontŽ d'un encadrement plus important pour amŽliorer le rendement scientifique de ses Žquipements. Centre de Recherches sur la Nutrition : nŽcessitŽ d'une rŽflexion sur ses orientations.

MM MONOD et HEMON rendent compte de leur mission de coordination des rapports partiels prŽparŽs par sous disciplines, 2 types de documents: rapports de style habituel et rapports d'un style nouveau (description en une page d'une recherche ou d'un thme de recherche, rŽdigŽe dans un langage plus accessible au non-spŽcialiste. VolontŽ de rŽaliser un document "Images de la physiologie en 1974" plus accessible au grand public. Il faut effectuer un choix de thmes ˆ dŽvelopper sous cette nouvelle prŽsentation. Le VII¡ plan va tre mis en place et la DGRST va envoyer une esquisse sur la programmation de ce plan pour la partie recherche. Un groupe "Sciences de la vie" tre constituŽ avec trois sous-groupes santŽ, agriculture, et biologie. M. DEJOURS, ASSENMACHER, HUGELIN reprŽsenteront la section dans lors des rŽunions de coordination. Dans l'immŽdiat il faut : dŽfinir les taux de croissance des effectifs chercheurs et ITA et prŽvoir les grosses opŽrations,  prŽparer le budget 1976 ˆ cheval entre le 6me et le 7 me plan.

OpŽrations retenues en juin 1974
- CrŽation d'un labo de physiologie sensorielle et neuro-comportementale en province (peut-tre ˆ Lyon).
- Extension des laboratoires de Gif et de Marseille par la crŽation de dŽpartements de neurochimie.
- Financement de types d'Žquipement particuliers (blocs bioclimatiques, camionnettes-laboratoires) et de bureaux d'Žtudes techniques ˆ la disposition de la communautŽ scientifique (biotŽlŽmŽtrieÉ)
- CrŽdits de jouvence pour le renouvellement et la modernisation d'Žquipements cožteux, ainsi que pour quelques insatllations nouvelles.
- Lancements d'actions thŽmatiques programmŽes.

Il est demandŽ aux Sections du ComitŽ nationale de procŽder ˆ des votes d'orientation sur le degrŽ d'urgence du recrutement de chercheurs ou sur le matŽriel. A: Il est trs urgent de recruter au moins un chercheur/grave insuffisance matŽrielle. B: C'est utile mais pas urgent/ Augmentation mais sans nŽcessitŽ d'un effort exceptionnel. C: Statu quo/ maintien. D : Il faudrait envisager le transfert de chercheurs vers d'autres laboratoires/rŽduction des moyens matŽriels

Nouveau dŽcoupage du ComitŽ national pour les Sciences de la vie, compte rendu de MM. DEJOURS, ASSENMACHER, HUGELIN, reprŽsentants de la section au comitŽ sectoriel. XVIII   Chimie organique biologique et chimie thŽrapeutique, XIX Physicochimie des polymres et molŽcules biologiques, XX Biochimie, XXI Biologie cellulaire, XXII Biologie des interactions cellulaires, XXIII Pathologie expŽrimentale et comparŽe, XXIV ThŽrapeutique expŽrimentale et pharmacologie, XXV Physiologie, XXVI Psychophysiologie et psychologie, XXVII Biologie et physiologie vŽgŽtales, XXVIII Biologie animale, XXIX Ecologie.
C. LŽvi (DS) donne des informations sur la commission Žlectorale. La Commission Žlectorale aura un prŽsident, deux vice-prŽsidents, et trois membres de chaque section dont deux dŽsignŽs par la Direction du CNRS et un par les organisations syndicales. En principe, directeur de recherche et chercheurs qui lui sont attachŽs dŽpendront d'une mme section.  Par leurs choix lors de l'inscription sur les listes Žlectorales, les chercheurs pourront transgreser une dŽcision antŽrieure de section ˆ leur Žgard.

 Prise de connaissance des moyens et de l'activitŽ des laboratoires suivants :
- Laboratoire de physiologie ComparŽe des RŽgulations (ex-laboratoire des Applications biologiques). M.VIVIEN, Strasbourg. reprŽsentant: M.CANIVENC.Vote chercheurs: B
- Laboratoire de Pharmacologie et Toxicologie Fondamentales (ex-centre de Recherches sur les toxicitŽs). M. PAOLETTI, Toulouse. reprŽsentant: M.LAGET
- Laboratoire de Physiologie du travail. M.SCHERRER, Paris.ReprŽsentant: M.NAQUET. Vote chercheurs: B/C

ATP
ReprŽsentants  section Physiologie Žcologique MM ASSENMACHER, CANIVENC
Physiologie et pathologie d'un tissu  calcifiŽ M.HEMON
Pharmacodynamie et chimiothŽrapie   MMLOUBATIERES, CORABOEUF
Physiologie et pathologie de l'oeil M.GREMY
Ontogense des processus psychologiques M.LAGET
MŽcanismes d'action des hormones et mŽdiateurs (ˆ l'Žchelle cellulaire) M.MOREL

BUDGET 1975
Missions  108 000 F (sans changement)
Vacations 190 000 F  (sans changement)
MatŽriel 4 117 500 F (augmentation de 8%)

Projet audiovisuel. Avis favorable de la section pour la rŽalisation par le SERDAV et l'ERA de M.HUGELIN d'un film de 20 minutes intitulŽ "Reconstitution stŽrŽologique des centres respiratoires".

Promotions et nominations retenues ˆ la suite du Directoire "il y a en France 27 chercheurs pour 10 000 habitants contre 47 en Allemagne et 60 aux USA, mais eux ont atteint la saturation (croissance de 3% chez nous...). Gel des postes ITA
LP : il faut se poser la question de la finalitŽ des LP. Curien a prŽcisŽ la finalitŽ des LP
-formations de recherche massive : ex l'IBM
-soutien ˆ la rec. dans un milieu universitaire o la recherche n'est pas favorisŽe
-donner brivement ˆ une petite Žquipe les moyens de "dŽcoller"
Mais tout ceci ne doit pas tre pŽrennisŽ. Notamment on doit se poser la question le LP peut il revenir au sein des formations du ComitŽ national?
Problme ŽvoquŽ ˆ propos des hormones de Jutisz (transformation en GR proposŽe par Berkaloff)

-Labo d'Žtude des techniques chirurgicales. Berk : il n'est plus question de maintenir un LP qui nous ridiculise ˆ l'extŽrieur. C'est l'heure de la vŽritŽ.
-Centre d'Žtudes bioclimatiques. Monod rapporteur. Certaines de ces Žquipes ne pourraient mme pas tre prŽsentŽes comme RA. Le dŽbat est passionnŽ et non scientifique.
-Labo de pharmaco et de toxicologie fondamentale. Loubatires dŽplore que trop de trop de gens se soient dŽclarŽs pharmacologues parce que la pharmacologie avait le vent en poupe. Il faudrait voir ce qu'est rŽellement la pharmacologie.
-Centre d'Žtudes du systme nerveux. Equipe Szabo a rŽussi ˆ Žlever des poissons torpilles.



Sect. 23/24 Pathologie expŽrimentale et comparŽe

Automne 1971 (131)
PrŽsident : M Delbarre
SecrŽtaire: P. Burtin

 DŽbat gŽnŽral
Questions financires = budget identique ˆ l'annŽe prŽcŽdente = protestations.
M. Gallais (DS) explique qu'il y a hausse du budget du CNRS mais des charges croissantes pour certaines activitŽs (Institut de physique des particules, RŽacteur ˆ haut flux de neutrons de Grenoble) et des dŽpenses accrues de personnel.
Grand dŽbat : La recherche universitaire souffre plus que le CNRS des restrictions.

 ATP Pharmacodynamie et ChimiothŽrapie: les fonds viennent des "autorisations de programme". MM Bader et Giroud sont classŽs ex aequo par la commission pour reprŽsenter l'ATP au comitŽ.
ATP Physiologie et Pathologie de l'Oeil: en cours de constitution. ReprŽsentants: MM Liacopoulos et Lhermitte
ATP Physiologie et Pathologie du tissu calcifiŽ: en cours de constitution. ReprŽsentants MM.Delbarre, Mathieu, Milhaud.
ATP Action des hormones et des mŽdiateurs au niveau cellulaire: reprŽsentant M.Milhaud
ATP Physiologie ecologique, reprŽsentant M Mathe.

Rapports des reprŽsentants de la commission dans les labo propres
-Centre des toxicitŽs de Toulouse: activitŽ scientifique importante- critiques de la commission prŽcŽdente ont ŽtŽ prises en compte, il reste pbs de petits groupes isolŽs-pb pour sucession du directeur actuel.
-Centre d'Žtudes Bioclimatiques de Strasbourg: activitŽ trs satisfaisante. M Gallais souligne la possibilitŽ d'utiliser cet institut comme un service, en particulier en ce qui concerne la physiologie du travail.
-Centre de sŽlection des animaux de labo d'OrlŽans: 2 pbs, pas assez de lignŽes sŽlectionnŽes(ex pas de hamster), et pb de prodution: il est question de revenir ˆ un centre de sŽlection et non un centre d'Žlevage.
-Institut de physiologie du travail: avis trs favorable, c'est plus un institut de neurophysio.
-Centre d'Žtudes des techniques chirurgicales: avis trs favorable.
-Centre d'hŽmotypologie de Toulouse: avis trs favorable
-Centre de Neurochimie de Strasbourg: Avis trs favorable, manque de techniciens et crŽdits de fonctionnement insuffisants.
-Institut de recherches scientifiques sur le cancer: Avis trs favorable, pb avec succession de M Lwoff.

 Distribution des crŽdits: NŽcessitŽ de ne pas faire de saupoudrage de crŽdits en faveur de trop nombreuses aides individuelles. Il ne doit plus y avoir de vacataires permanents. Sommes mises ˆ disposition de la commission. MatŽriel: 3 600 000F portŽe ensuite ˆ 3 700 000F. Missions: 100 000F. Vacations: 220 000F

pr. 1974
B. GrŽgory (DG) aborde la question de la place de la mŽdecine au CNRS. Proposition de Scission de la sect de mŽdecine. Depuis que l'INSERM existe son existance pourrait tre remise en question, mais pluridisciplinaritŽ du CNRS (la mŽdecine et phyisique, chimie, biologie, sociologie).  Certainse sections crŽŽes il y a cinq ans Žtaient plus thŽmatiques que sectorielles, ex l'ocŽanographie. La pharmacologie devrait tre reprŽsentŽe au sein d'un comitŽ thŽmatique. Le problme posŽ par la section de mŽdecine est sa plŽthore actuelle, 300 chercheurs, c'est trop. GrŽgory conclut en disant qu'il  faudra dŽcouper la sect 24 en deux.
La sect 24 remarque qu'elle n'est pas la section la plus nombreuse du CNRS, 300 chercheurs contre 360 en biologie cellulaire.
-Delbarre parle des difficultŽs pratiques de ce dŽcoupage.
-Milhaud insiste sur les avantages d'une section unique : c'est un traitement de faveur du aux besoins importants reprŽsentŽs par cette discipline : l'intŽret portŽ par le CNRS ˆ la mŽdecine n'a rien ˆ voir avec le dŽcoupage proposŽ.
-Mathieu "supplique" que la physiologie des relations ne soit pas coupŽ de la physiologie cellulaire.
-J P. Bader pense que la seule justification du maintien de la mŽdecine au CNRS est la crŽation de nombreuses ATP (interidiscipl.) Favorable ˆ deux sect de mŽdecine au CNRS
-Funck Brentano pas de division, prŽserver la vocation mŽdicale spŽcifique au CNRS. Funck Brentaton et Milhaud sont contre la scission.
-MathŽ se soucie des problmes de l'environnement chimique (de la mŽdecine) qui font qu'ˆ l'heure actuelle la toxicologie est trs insuffisamment dŽveloppŽe. Peut tre le comitŽ thŽmatique de pharmacologie pourra-t-il jouer le r™le demandŽ. MathŽ propose "pathologie gŽnŽrale et comparŽe" et "pharmacologie et Žcologie chimique"
La section estime que les avantages du maintien d'une section unique l'emportent sur les inconvŽnients, mais se rallie ˆ la proposition MathŽ.
Motion "ayant pour but la connaissance par tous les moyens multdisciplinaires offerts par le CNRS de l'organisme humain, de ses dŽrglements, et des moyens de les pallier, la commission estime indispensable de rester une pour apprŽhender l'ensemble du problme". MathŽ souligne les problmes de l'environnement chimique qui font qu'ˆ l'heure actuelle la toxicologie est insuffisamment dŽveloppŽe. Evoque ATP Pharmaco, dŽjˆ quatre vingt demandes
7me plan : LŽvi demande ˆ la section de rŽflechir aux thmes de futures ATP (LŽvi souhaite des ATP "lourdes")

aut. 74
Problme de la rŽgionalisation (=INSERM) prŽparation d'une carte de France des labos pour 1980
MathŽ demande que soient davantage ŽtudiŽes les relations INSERM/CNRS, par exemple par la crŽation d'un groupe de rŽflexion.
Discussion sur le redŽcoupage du CN, le problme de la pharmacologie revient au centre du dŽbat. Funck Brantation pense que la pharmaco doit tre Žquitablement rŽpartie entre les deux futures commissions. Proteste contre la "blocage" de la pharmaco dans une seule d'entre elles. Soutenu par certais mbs. de la commission qui demandent que l'on divise la 24 entre "fondamentalistes" et "cliniciens". Pour Mayniel, l'important est le dŽveloppement de la pharmaco, qu'elle soit fondamentale ou appliquŽe.
ATP : MŽcanisme d'action des hormones : Milhaud ne formule qu'un regret, elle a ŽtŽ assez peu mŽdicale (elle relevait du domaine des fac. de sciences).
Economie de la SantŽ: cpte rendu de Lhermitte.
LP : Labo de pharmacologie et de toxicologie fondamentales. Milhaud fait un rapport trs nŽgatif sur le fonctionnement du labo dont le directeur (Paoletti) est dŽfendu nŽanmoins par MathŽ;
Chercheurs  : Nombreuses protestations contre l'affichage des chercheurs. La commission accepte nŽanmoins de procŽder ˆ des votes indicatifs...
Pour sauver une Žquipe Institut du radium (Rudali), la commission accepte un vote favorable Žtant entendu que le projet d'Žquipe de recherche sera prŽsentŽ au DS hors classement.

pr. 1975 (127)
Pour Berkaloff (DS), le problme de la sect. 24 est celui des "entrants" alors que celui des autres sections est le passage AR->CR
Le cadre des ITA ne doit pas tre la poubelle des chercheurs
Recrutement:   5 nouveaux postes + 7 libŽrŽs = restriction par rapport ˆ l'annŽe prŽcdente. Il y a afflux record de demande d'entrŽes dans le cadre des chercheurs. Protestation contre politique de restriction
Promotion:
- Seule promotion pour attachŽ de recherche au niveau de 1,7 Žchelon
- Protestation de M Benarous: la commission devrait faire ses propositions sur la seule valeur scientifique, et l'administration pourrait ajuster ensuite.
- ExpŽrimentation d'un comitŽ pour juger la carrire des chercheurs ayant des fonctions d'intert gŽnŽral.
- Incendie du CHU Saint Antoine dans le labo du prof Milhaud = aide spŽciale au labo.

aut. 75
Informations sur le 7¡ Plan fournies par le DS, Berk. demande ˆ la section d'essayer d'introduire de la recherche fondamentale telle qu'elle est pratiquŽe au CNRS.
RŽduction des moyens accordŽs aux non prioritaires.
Benarous demande si les nouveaux accords de type Rhone-Poulenc vont se multiplier. B., l'intŽret de l'accord rŽside dans la protection des labos et chercheurs du CNRS.
Meyniel pense que ce type d'accord peut aider ˆ supprimer de mauvaises habitudes.
Berk s'interrogation sur l'importance des troisimes cycles? Le risque n'est il pas que la recherche mŽdicale se fasse dans les facultŽs de sciences au dŽtriment des fac de mŽdecine? La recherche mŽdicale ne peut se faire sans la fac de mŽdecine, ce qui ne signifie pas qu'elle doive doive en avoir l'exclusivitŽ.
Les labos de province, prioritŽ de l'affichage. Berk : il faut Žviter la mŽdiocratisation du recrutements.
Budget 1976 : l'augmentation des salaires absorbe l'essentiel des augmentations du budg. 80% nouveaux postes de chercheurs devront tre affectŽs ˆ des labos de province. Souhait de structures inter-commissions pour le matos.

 ATP
-MŽcanismes de la diffŽrenciation,
-DifficultŽs posŽes par la rŽpartition Paris-province.
-Ecophysiologie comparŽe : discipline pas assez dŽveloppŽe en France.
-Eco santŽ : manque de coordination entre instituts.
-Physio du tissus calcifiŽ : MathŽ pense que l'ŽpidŽmiologie des maladies dentaires devrait tre dŽveloppŽe en France.
-Pharmaco dynamique : pour MathŽ, cette ATP est un succs. Deux problmes, les difficultŽs du screening, le cout des animaux de laboratoire.

 LP
-Centre de neurochimie: DŽveloppement trs important, transfert dans des locaux CNRS? Ce labo effectue des recherches de pointe sur le plan mondial dit Berk. D'o risque du dŽpart de l'universitŽ de cette "usine de recherche". A propos du recrutement d'une Žlectrophysiologiste, MathŽ proteste contre la technique du flŽchage qui lui parait absurde.
-Labo de pharmaco et de toxicologie fondamentale. Il faudrait intŽresser des biologistes ˆ la pharmacologie. Mais Milhaud n'est toujours pas lˆ.
-Centre de sŽlection des animaux de labo. MathŽ s'inquite de la contamination des animaux. Les souris venant de Grande Bretagne s'enrhument pendant le voyage, on ne peut donc pas les importer d'Angleterre ou les Žlevages sont pourtant excellents. MathŽ propose la constitution d'un service central d'immunogŽnŽtique que Motta pourrait monter (avec l'INSERM).

ERA Cabrol : rejet. ERA Rigal : Žcon santŽ, com. ne peut se prononcer

pr. 76 (142)
PrŽsident: Jean Samaille ( Lille II)
SecrŽtaire scientifique: Edmond Malaise (MR ˆ Villejuif)

DŽbat gŽnŽral
- Autant d'inscriptions sur la liste d'aptitude ˆ la ma”trise que de postes de ma”tres de rechreche : donc il faut considŽrer cette inscription comme une possibilitŽ sŽrieuse de candidature ˆ la ma”trise. Mais discussion sur ce point, il est dŽcidŽ que l'inscription sur la liste d'aptitude  a une signification scientifique et n'est pas une prime de consolation pour un chercheur qui n'obtient pas la ma”trise.
- La promotion accŽlŽrŽe permet d'accŽlŽrer la carrire d'un chargŽ, le grade de ma”tre rend en principe indŽpendant (plus de directeur de recherche)
- Les dŽbats du CN doivent rester secrets, mais il importe que le nom des rapporteurs soit connu. Le rapporteur doit pouvoir prendre contact avec le candidat.
- Mode de scrutin: liste alphabŽtique des chercheurs et vote successif pour classer les chercheurs ; vote ˆ la majoritŽ absolue ou relative si il faut attendre le troisime tour. L'administration communique uniquement le nom de celui qui est en tte.

 A propos dŽbat sur les MR, problmes du labo d'hŽmatypologie de Toulouse (RuffiŽ?) est ŽvoquŽ : maladie chronique? Mission envoyŽe sur place pour enquter. Examen d'un docteur en mŽdecine qui ne publie pas (dŽconcertant) et n'a aucune vocation pour la pratique (Raoul). / repasse au print 77 : ce n'est pas qu'elle ne publie pas, mais elle fait plutot de la biologie clinique que de la recherche. Une lettre lui sera envoyŽe pour lui suggŽrer de se reconvertir. En attendant elle est prolongŽe pour deux ans/. Examen d'un AR qui n'est pas ˆ l'honneur de ses collgues de rant A (Dandeu), un ancien ITA non dirigŽ.

 ComitŽ sectoriel, reprŽsentants
MM Samaille et Salomon
ComitŽs ATP, reprŽsentants:
Substances antimitotiques: MM Cattan et Salomon
GŽnŽtique des petits mammifres: MM Boiron et de Grouchy.
Hormones et mŽdiateurs chimiques: M Janiaud
Mitose et cycle cellulaire: M Malaise
ComitŽs de direction des laboratoires propres, reprŽsentants:
Institut de recherches scientifiques sur le cancer, villejuif: M Boiron
Labo de microscopie electronique appliquŽe ˆ la biologie : M delain
Centre d'immunologie de Marseille : M Liacopoulos

Colloques:
Demande de Capron et Paraf  17 voix
Demande de MathŽ, Seligman, Tubiana 8 voix
Medaille Argent pour M Galibert

aut. 76
Mise en place des GRECO et des Actions Incitatives, Berk : tout faire pour que les isolŽs s'intgrent ˆ des Žquipes existantes. Problme de la difficultŽ d'Žvaluer les grosses formations LP et LA. Berk dit que la section n'a qu'ˆ donner son avis sur la partie du labo qui la concerne. Bouteille regrette que la plupart des labos doivent faire leur demande de crŽdit ˆ six ministres diffŽrents. Berk estime que le nombre de chercheurs idŽal pour une Žquipe (ERA) est de 6 ˆ 7. A propos de la restriction de crŽdit pour la jouvence du matos :  Bouteille : demande que les microscopes Žlectroniques comme les chercheurs soient ŽvaluŽs sur leur productivitŽ - Berk : nous aideront ceux qui s'aident. A propos des vacations : on se plaint beaucoup du DR du Val de Marne (motion au DG).

 ATP les prioritŽs : microbiolgie, immunologie, neurobiologie. Berk : demande d'Žviter, dans la mesure du possible, l'autodistribution. Devoret souligne le retard de la France sur les molŽcules de DNA (approuvŽ par Berk). Biologie spatiale? Berk insiste sur la nŽcessitŽ de prŽserver la gŽnŽtique classique.

LP : Institut de recherche scientifique sur le cancer (IRSC) : Bouteille dŽplore le gigantisme de cet institut qui ne permet plus au chercheurs de communiquer entre eux. Demande intervention du CNRS pour re rŽpartir les moyens ˆ l'intŽrieur de l'IRC. Reconduction votŽe ˆ majo. abs.

RCP :
RCP 293  Anthropobiologie des pop. Andines, analyse du stock hŽrŽditaire et des phŽnomnes d'adaptation physiologique a al haute altitude. RuffiŽ  H™p. Purpan Toulouse Prog refusŽ en 71: La RCP 87 a permis de faire une revue gŽnŽrale de diffŽrents Žchantillons de population sud-amŽricaines et a dŽmontrŽ qu'il y aurait lieu de pousser dŽsormais des investigations plus approfondies d'une manire sŽlŽctive N Refus 11 o 11 n, Ce projet a ŽtŽ refusŽ par la section 22 et acceptŽ par la 25 (19 o 1 n)   " c'est de la philantropie internationale, la commission est consternŽe par ce genre de echerche et l'attitude de RuffiŽ qui a voulu retourner ˆ la sect. XXX." La situation de RuffiŽ est anormale, il fait de la mŽdecine, mais refuse que son LP soit examinŽ par les mŽdecins (RuffiŽ appartient ˆ la sect. d'anthropologie).
Gourdin : aucune production. D'ailleurs tous les chercheurs de ce labo posent problme : que va t'on en faire? Les transfŽrer en sect 30?
RCP MathŽ : rapport favorable, mais Samaille pense que cette RCP est une industrie pharmaceutique qui ne veut pas dire son nom.
ChimiothŽrapie anti-cancŽreuse immunosuppressive  MathŽ ACB  Extraits de plantes ou substances oncostatiques ou immunosuppressives, test leucŽmie, exp souris     E 2 ITA, 1 ITA. Poste demandŽ ˆ la chimie organique biologique      

ER
Montagnier / Malaise regrette qu'on reproche aux chefs de groupes de ne pas savoir garder leurs lves quand ils leur conseillent d'abandonner la recherche, faute de postes. Bouteille pense qu'une intŽgration ne peut se faire qu'au dŽtriment d'une autre. RenouvellŽ 24 oui. CrŽdits ITA oui.
ER 147. Etude du conr™le de l'expression gŽnŽtique et de la cellule  dans un systme de cellules transformŽs par un virus oncogne.     Montagnier Lu Paris Inst. Pasteur          Relation gŽnome proviral et cŽllulaire et contr™le de l'expression des gnes viraux_ Nature et r™le des modifications de la surface cellulaire dans la transformation viro-induite.1 ITA 10 chercheurs dont 3 CNRS, calcul 33KF.
Montagnier : classŽe premire ex ¾quo avec cinq autres (Seligmann, Hill, etc..) avant Tubiana, Lejeune, Halpern, etc...

LA
Halpern : prend sa retraite, solution mixte CNRS-INSERM est envisagŽe. Tubiana : dans le secteur de la mŽdecine il n'y a que deux Žquipes dignes de ce nom dans le labo, LA 40207 crŽŽ 1973 Radiobiologie clinique IGR (12 o 7 n)
Aides individuelles : Mme Triantaphyllidis (MR) : rien ne sort de ses pseudo recherches, malgrŽ demande d'une dernire chance par le rapporteur, il n'est pas suivi. Etude nutritionnelle du dŽveloppement tumoral de la thyro•de. Triantaphyllidis UER Bio mŽdicale Sts pŽres

pr. 77 (145)
ExposŽ du DS
Le CNRS veut dŽvelopper sa prŽcence dans le milieu mŽdical;les GRECO en sont ˆ la phase prŽparatoire  et plusieurs projets sont envisagŽs (dont la restructuration du LA Jean Bernard).  Le CNRS prŽfre un GRECO plutot que de faire un pŽnultime LA. Mais au sujet des crŽdits, des questions sont posŽs pour que les chercheurs paricipants au GRECO ou autre rŽseau aient des avantages sur le plan financier.
ComitŽ sectoriel . C'est indispensable pense M berkaloff car la biologie ext extrmement Žtendue et il faut qu'il y ait des infos inter-sections. C'est peu satisfaisant car les idŽes ne fusent pas entre gens qui ne se connaissent pas.
ATP : Berk. se dŽclare dŽu par le manque d'imagination des chercheurs concernŽs par l'ATP microbiologie.
Colloque : faut-il soutenir un coll. les virus entŽriques? (intestinaux) oui dit la commission (23 O) car cela permet d'aider l'ŽpidŽmiologie en France
Examen des chercheurs :  AR :  Kress est en "crise de publication", mais semble surprotŽgŽ par son DR (Vaux Saint Cyr). Dossier sera revu ˆ l'automne. Kusnierz n'est pas reconduit car trop indidualiste, il ne publie pas. CR : Vignal, jugement sŽvre : deux publications en 20 ans. On incrimine le DR antŽrieur, un rapport est demandŽ. Guillot (61 ans!) un cas dŽsespŽrŽ (!), la commission demande sa radiation pour cause d'inaptitude ˆ la recherche. Vizet : une nomenclature de travaux soi disant articles. cela relve de la psychose.... Sainteny dans une situation difficile : n'a pas soutenu sa thse. la commission pose la question de son encadrement. Le problme de l'encadrement des thŽsards, la commission parfois critique sur les patrons de thse. Chercheurs Žtrangers de haut niveau : 2 cas cette annŽe, mais il faut privilŽgier la nouveautŽ sur le plan scientifique. M Eisen semble bien placŽ.
FlŽchage : protestations car la direction n'a pas automatiquement suivi le flŽchage fait ˆ l'automne et a mme parfois retrogradŽ le flŽchage de certians labos. 5 ou 6 postes de chercheurs crŽes + 2 postes libŽrŽs.Il y a 28 candidatures, toutes prises en considŽration. Il est dŽcidŽ de classer 15 noms

 aut. 77 (154/36)
ExposŽ du directeur scientifique :
- difficultŽ au niveau du recrutement des ITA par rapport aux jeunes chercheurs.
- relations INSERM et CNRS : ne doivent pas copier leurs formules. Si les petites Žquipes du genre INSERM prŽsentent des avantages, le manque de contact inhŽrant ˆ ce genre de struture est cpendant un inconvŽnient certain. Le CNRS est prt ˆ soutenir les petites equipes de l'INSERM, mais  condition que soient donnŽes des responsabilitŽs ˆ l'un des adjoints du leader (problme des directeurs d'U INSERM). Il ne faut pas dŽsarticuler l'INSERM mais crŽer un rŽseau localisŽ avec conseil scientifique commun.
- manque de LP en milieu hospitalier : on a prŽvu d'en crŽer 3 (Necker, St Louis et Lyon)

- Thmes importants :
. cancŽrogŽnse chimique (toxicologie), Boiron et Devoret chargŽ d'un rapport sur les voies ˆ dŽvelopper. Malaise plaide la cause de la thŽrapeutique expŽrimentale.
. problmes de nutrition (ˆ aborder au niveau cellulaire),
. instrumentation bio-mŽdicale en France.

 ComitŽ thŽmatique mŽdecine
Berk souligne la difficultŽ actuelle de faire faire de la recherche aux mŽdecins faisant carrire dans le cadre universitaire.
3 difficultŽs pour les postes d'accueil : excellence nŽcessaire des candidats (Žviter le substitut du service militaire), concours ouvert toutes sections confondues, retour dans l'enseignement supŽrieur ou recrutement dŽfinitif ? La rgle est le retour dans l'Ens sup.
On observe un manque de LP en milieu hospitalier : crŽation prŽvue de 3 LP : L'un ˆ Necker, l'autre ˆ l'h™pital St Louis et le troisime ˆ Lyon (permettant un effort en ŽpidŽmiologie). Il s'agit de crŽer un rŽseau localisŽ avec un conseil scientifique commun et non de dŽsarticuler les unitŽs de l'INSERM.

Formations
A la demande de la commission, Mme Triantaphyllidis fait en commission un exposŽ sur ses travaux. Il s'agit de lui octroyer aide individuelle.
LP centre d'immunologie, Marseille. M Fougereau remplace M Kourilsky (22o). Berk. indique que tous labo doivent avoir un "Dr de rechange".
LA 47 la crŽation d'un LP est prŽvue ˆ terme pour le centre Hayem (l'Žquipe LŽvy est renouvelŽe). 22 o.
Colloques : Images et signaux en mŽdecine : avis favorable

Question diverses : Quel "statut" donner aux candidats intŽgrŽs ? M Salomon souhaite la crŽation de postes au niveau AR-6 et non CR. M Bouteille parle d'assimilation aux allocations de recherche
- Problme des enqutes auprs des Žquipes. Le dr scientifique est reservŽ quant ˆ ce type d'action. Pour les enqutes de commissaires, il faut un mandat de la section et une acceptation du Dr scientifique.
- Problme des rŽseaux et des contacts extŽrieurs : M Berkaloff pense que les congrŽs "favorisent les jeunes quand il y a quelque chose ˆ apprendre et les plus agŽs quand il faut faire comprendre".
- M Janiaud soulve le problme de l'intŽgration des hors statut.
- M Salomon montre que la situation des universitaires, qui peuvent ne rien faire, vu que leur emploi est garanti, gŽnre des tensions.




Sect. 24. ThŽrapeutique expŽrimentale & pharmacologie

pr. 1976 (147/29)
PrŽsident : M Meyniel
DS : M Berkaloff
ChargŽ de mission : M Pries
SecrŽtaire scientifique : M Chedid

 Nouvelles demandes
Aprs une prŽsentation de la section 24, "lourde" (180 chercheurs), le PrŽsident donne de nouveaux critres pour le recrutement et demande au Directeur GŽnŽral de rŽdiger un texte clair pour que cesse l'ambiguitŽ sur le droit de vote ou non des ITA pour le recrutement des chercheurs.
- 32 candidatures prises en considŽration sur 42.
- La section peut espŽrer 6 postes frais et 4 dŽparts surs. - Le prŽsident proteste et n'en veut pas moins de 8.
- 16 noms seront finalement classŽs.
- commentaires : pharmacologie trs mal servie (un seul candidat) et pas de respect de l'Žquilibre paris/province.

 Colloques
Vote favorable (23o 1n) pour MM Mathe, Seligmann, Tubiana sur "les hŽmatosarcomes non hodgkiniens : Žtude morphologique, immunologique et topographique"

ReprŽsentants de la section
. Au comites de direction des LP :
- Centre de sŽlection et d'Žlevage d'animaux de laboratoire: M Gouaze
- Centre d'Žtudes bioclimatiques, Strasbourg : M Pocidallo
- Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie fondamentales : MM Lechat et Robert
- Centre d'Žtudes des techniques chirurgicales : M Lockhart
. Au comitŽs d'ATP :
- Pharmacologie des substances anti-cancŽreuses et immuno-modulatrices : MM Chedid et Paoletti
- Petits mammifres : Mme Tordet
- santŽ : M Manuel
- BiomatŽriaux : M Patel
- MŽcanismes d'action des hormones : Mme Acker et M Mornex
- Neuropharmacologie : MM Cohen et Pocidallo

 Examen des AR : Plancade : ne fait rien, un cas qui relve de la psychiatrie selon le dir de l'unitŽ. Faut il le faire passer ITA? Non les techniciens ne souffrent ni de mŽdiocritŽ ni d'indigence", donc on le reconduit (19 o). Classement des candidats : Paoletti proteste car il estime que la pharmacologie a ŽtŽ trs mal servie (un seul condidat, mais classŽ second, Macquet).
Examen des CR :  le rapporteur est inquiet (Dang Tran Lac), un travail qui n'a pas ŽvoluŽ depuis l'entrŽe au CNRS (Godefroy), mais encadrement dŽfficient. Sur protestation (Manuel) sur le faible nombre de mŽcdecins recrutŽs par le CNRS, le chargŽ de mission (Fries) dŽclare que la direction a un souci constant de recruter des mŽdecins, en plus des bologistes ou pharmaciens. A l'INSERM, seuls 50% des chercheurs ont une formation mŽdicale (Mathieu).

aut. 76 (147/29)
Informations gŽnŽrales
- Session consacrŽe ˆ l'examen de l'activitŽ des formations de recherches et ˆ la distribution des moyens fianciers.
- Les LP dŽpendent entirement du CNRS, mais ils devront tre aussi bien examinŽs que les formations associŽes (formations auxquelles le CNRS donne un label de qualitŽ, un contrat ˆ long terme, des moyens modifiables tous les 4 ans).
- Il faudra augmenter le nombre de rŽseau existants : RCP et GRECO sont des moyens d'action; le directeur les dŽfinit
- l'examen des formations devra tre trs soignŽ; explication du flŽchage.
- les chercheurs isolŽs doivent tre aidŽs dit Berk. : 15 ˆ 23% du budget pour les aides individuelles. Mais la commission doit tre extrmement sŽvre pour l'attribution de crŽdits aux MR/DR qui ne doivent pas tre aidŽs au dŽtriment des Žquipes.
- les relations avec la DGRST posent de multiples problmes.
- Questions sur ITA : manque de postes, auquel il faut rŽpondre par une redistribution des postes et non par une crŽation selon le Directeur.
- relations CNRS/INSERM : une concurrence stupide. Les gros laboratoires peuvent avoir les deux labels mais les petites ERA qui se prŽsentent devant plusieurs sections posent un problme.

Politique gŽnŽrale
Le PrŽsident apprŽcie le dŽcoupage de l'ex section 24 mais regrette le manque de soutien de la recherche en biologie mŽdicale.
- La pharmacologie :  InquiŽtude quant ˆ l'avenir de cette discipline. C'est une science de transfert (entre fondamental et appliquŽ) et on ne doit nŽgliger ni la pharmacologie classique ni la pharmacologie molŽculaire.La situation est mžre pour une collaboration avec l'Industrie selon M Berkaloff. Un questionnaire Žtabli par M Lechat va tre envoyŽ aux groupes CNRS et INSERM
- La chirurgie expŽrimentale. Cette discipline pose des problmes : faut-il conforter les secteurs dŽjˆ couverts ou dŽvelopper d'autres thmes de recherches ?
- Les matŽriaux bio-compatibles : Il faut crŽer des rŽseaux en bio-mŽcaniques.
- L'Hormonologie : domaine vaste qu'il faut relancer et dŽvelopper
- L'Odontologie : Peu de possibilitŽs en France et enseignement de mauvaise qualitŽ.
- La dermatologie : Il faut constituer des rŽseaux et utiliser les structures existantes.
- La biologie spatiale : discipline qui soulve des doutes (sŽrieux scientifique, cožt...).

 Compte-rendu des reprŽsentants aux comitŽs de direction des LP
- Laboratoire de physiologie du travail, examen, M Lockhart:  problme avec les locaux dont une partie est restŽe au CNAM (crainte de voir s'opposer deux laboratoires s'il y a relogement) et difficultŽ avec le responsable depuis un certain temps ˆ la retraite (nŽcessitŽ de nommer un nouveau responsable). FlŽchage remis en cause et discussion sur les bourse DGRST. Plusieurs commissaires refusent de voter sur les problmes chercheurs.
- Centre d'Žtudes des techniques chirurgicales, renouvellement, M Lockhart : la structure actuelle est ˆ modifier (polymorphisme gnant), il faut une meilleur rŽpartition chercheurs/ITA. Renouvellement refusŽ (21n/25)
-CrŽation d'un GR pour Peronneau-Hinglais (25o/25),  Žtude ˆ rŽaliser sur insertion des chirurgiens
- Centre de sŽlection et d'Žlevage d'animaux de laboratoire, bonne qualitŽ, problme de rŽorientation et de gestion : souhait d'une analyse financire. Renouvellement acceptŽ (24o/25).  Renouvellement du Directeur acceptŽ (24o/25)
- Centre d'Žtudes bioclimatiques (M Pocidalo). Renouvellement pour un an acceptŽ (22o/24)
- Laboratoire de toxicologie et pharmacologie fondamentales (M Lechat) : rapporteur frappŽ par l'enthousiasme du personnel (reprise en main intelligente et efficace de Paoletti) renouvellement (22o/24)
ERA
-l'ERA Crabbe : cette formation jamais encore prŽsentŽe devant la section 24 et appartenant ˆ la section 22 se presente cette annŽe aux sections 18, 22 et 24. La comission discute, l'accuse de "manger ˆ tous les rateliers" et vote (18n/24) de ne pas examiner ce dossier ˆ l'avenir.
-RA Loubatires ne semble pas avoir rŽsolu les problmes de relation entre recherche et industrie pharmaceutique.

 -Propositions d'ATP
. Les drogues agissant sur les membranes
. La toxicitŽ des mŽtaux lourds
. Les neuromŽdiateurs

 Problme de l'appareillage lourd : le nombre de microscopes Žlectroniques va passer de 5 ˆ 1, des spectroscopes vont tre supprimŽs. Il faut un cofinancement universitŽ/CNRS.

aut. 76
DŽfinition d'une formation associŽe : le CNRS lui donne un label de qualitŽ, un contrat ˆ long terme, et des moyens modifiables tous les 4 ans.
(DiffŽrence entre RCP et GRECO et dŽfinition des GIS sont annoncŽes, mais manque le contenu)

 pr. 77 (152/34)
ExposŽ du DS
Il est possible de faire une politique de promotion des jeunes. La proportion des Docteurs d'Etat parmi les AR est infŽrieure pour cette section ˆ celle des autres sections. Or c'est un trs mauvais pronostic de promouvoir des chercheurs qui n'ont ni thse ou Žquivalent (publications, dipl™me). Il faut pousser les soutenances et publications.
Recrutement : 6 postes frais environ et 4 vacants. Il faut aider les Žquipes provinciales. Le recrutement tournera autour de 3%.
En conclusion : "la situation sur le plan budgŽtaire...est une stagnation voire une rŽgression en francs courants, situation qui ne dŽpend ni du CNRS ni la DGRST". Propos pessimistes. Entrants : 49 candidats (32 considŽrŽs, 18 classŽs).
Problmes du mode de restructuration de la recherche mŽdicale : nŽcessitŽ d'avoir recours ˆ une politique de rŽseaux (exposŽ du projet du Pr Jerome). Il faut s'orienter vers une formule souple dŽrivŽe des RCP ou des GRECO pour pallier la dispersion scientifique et gŽographique de certaines Žquipes, tout en favorisant le dŽveloppement de certains thmes pouvant faire l'objet d'ATP. Alors les Žquipes en rŽseau pourraient trouver un mode de financement adaptŽ. 

Colloques
La biochimie et la pathologie des tissus conjonctifs.  Rapporteur : Schramm, 21o et 1n, Subvention sollicitŽe de 35000 francs.
VIIme congrs international de pharmacologie. Rapporteur : M Pocidalo, 22o, subvention proposŽe de 40000 francs.

Promotions au grade de DR: M Fardeau, au grade de DR classe exceptionnelle : M Chedid
LP
-Centre d'Žtudes Bioclimatiques, Strasbourg. Directeur : M Metz, renouvelŽ pour un an.
-Laboratoire de Toxicologie et pharmacologie fondamentales, Toulouse. Dr : M Paoletti, renouvellement.
-Transformation du Centre d'Etudes des techniques chirurgicales, Paris. Dr: M Hinglais, en 2 ERA : Hinglais ˆ Paris (h™pital Broussais) et Cachera ˆ CrŽteil.

pr. 77
Le recrutement tournera autour de 3%, mais c'est peut-tre la dernire annŽe. La situation budgŽtaire est mauvaise.
Le passage AR-CR nŽcessite impŽrativement l'obtention d'un doctorat d'Etat ou, ˆ dŽfaut, une activitŽ scientifique de qualitŽ Žquivalente.
Discussion sur la possibilitŽ de permettre aux candidats ˆ la DR, ˆ la MR  et au recrutement de venir s'exprimer et exposer brivement devant la Commission les thmes de leur recherche. Le projet d'une telle procŽdure fut retenu et pourrait figurer ˆ l'ordre du jour des sessions de printemps dans les annŽes ˆ venir.
Le Pr Jerome prŽsente un projet o il expose la politique de rŽseaux : formule souple, dŽrivŽe des RCP ou de GRECO, qui permettrait de pallier la dispersion scientifique et gŽeographique de certaines Žquipes ou chercheurs, tout en favorisant le dŽveloppement de certains thmes de recherche qui pourraient faire par exemple l'objet d'ATP, et trouver un mode de financement adaptŽ.

pr. 78 (152/34)
ExposŽ du DS
- Recrutement : Chaque section appartenant au secteur "Sciences de la vie" est chargŽe de classer ses candidats ˆ leur entrŽe selon un critre d'ordre scientifique, et ce jusqu'ˆ concurrence de 15. Les diffŽrentes sont confrontŽes et la rŽpartition finale des postes entre les diverses sections dŽpend de la qualitŽ scientifique des candidats retenus.
En dehors des postes d'admission normale, les "sciences et vie" disposent de :
5 postes d'accueil pour internes (durŽe de 2 ans)
4 postes d'Žchange UniversitŽ/CNRS (nommŽs CR pour 4 ans)
- Promotions : Dans les 41 sections du CNRS : 27 postes de Dr de recherche, 77 postes de Ma”tres de recherche (moitiŽ moins que l'an dernier) et 400 postes de ChargŽ de recherche. La rŽpartition des postes n'est pas dŽfinie au prŽalable et les sections procdent comme pour le recrutement.
- Poste hors-contingent : La section pourrait disposer d'un poste de dr de Recherche destinŽ ˆ l'entrŽe directe d'un chercheur de haut niveau. Elle doit effectuer un classement des postulants selon leur qualitŽ scientifique.
La section comprend 193 chercheurs, dont 7 DR, 32 MR, 100 CR, 54 AR et par rapport au pool total des chercheurs de sections 20 ˆ 24, on note un faible pourcentage de DR et la forte proportion de CR.
- Rapport sur la recherche en toxicologie en France prŽparŽ par MM Cohen, Mathieu et Paoletti.

 Recrutement : aucune rŽpartition au prŽalable des nombres de postes nouveaux entre les diverses sections des Sciences de la Vie ne fut effectuŽe.
Une procŽdure en deux temps fut adoptŽe :
- chaque section classe ses candidats selon un critre d'ordre scientifique et ce jusqu'ˆ concurrence d'une quinzaine.
- les diverses listes sont confrontŽes et la rŽpartition finale est effectuŽe selon la qualitŽ scientifique.

Promotions : le prorata du nombre de promotion attribuŽ ˆ chaque section n'est pas dŽfini au prŽalable. Chaque section se prononce sur la qualitŽ des chercheurs dŽsireux d'accŽder ˆ une promotion et ˆ les classer par ordre de valeur scientifique, sur une liste non limitative. De la confrontation ultŽrieure des listes rŽsultera la rŽpartition des postes entre les sections.

 Colloques & publications
Substances naturelles d'intŽrt biologique" MM Potier, Barton et Sevenet, NoumŽa, sept 79. Subvention demandŽe de 80000 francs. 16o/16
Publication de la thse "Les essais des nouveaux medicaments chez l'homme" par JM Rouzioux. Subvention de 16934 francs. 15n/15
Publication de l'ouvrage : "Les mycotoxines, les champignons". Subvention de 29320 francs. 13n/17



Sect 25 Physiologie

pr. 76
Paillard regrette que le vote se fasse plus ˆ l'anciennetŽ qu'en tenant compte de la valeur scientifique des candidats. Vergnaud insiste sur la nŽcessitŽ de faire passer en prioritŽ les AR de 7/8 ans.

 aut 76
Berkaloff (DS), le CNRS doit prendre le train en marche. Si de nouvelles voies se dŽveloppent en pharmacologie cellulaire, c'est maintenant qu'il faut prendre le train, ce qui ne signifie pas qu'il faille abandonner la pharmaco traditionnelle.
-Centre d'Žtude des techniques chirurgicales: La place de la recherche dans le domaine cardio-vasculaire s'est amenuisŽ. Le soutien devrait plutot venir de l'INSERM.
Suppression du LP votŽ ˆ majoritŽ de 19 voix. A la DS ˆ recaser les ITA.
-Centre d'hŽmotypologie: Le comitŽ de direction ne s'Žtant pas rŽuni aucun rapport n'a ŽtŽ fait. De toutes faons, la section ne s'estime pas concernŽe par ce centre et ne dŽsire pas l'examiner.
-Centre de recherche sur la nutrition: L'encadrement technique est trs important, mais il n'y a pas de vŽritable direction de recherche. Il faudrait absolument que ce centre soit coordonnŽ avec l'INRA et l'INSERM (auprs duquel il pourrait jouer le r™le de conseiller).



 Sect. 26 Psychologie

 pr. 77
C. Herzlich est laissŽe libre d'aller en socio.

aut 77
Imbert (DS adjoint) : il faudra consacrer d'avantage de temps ˆ  scientifique, car on a repprochŽ au CN de de passer trop de temps ˆ faire de l'Žpicerie.
ATP "comportement alimentaire humain" : Wisner dŽplore que les reprŽsentants des SH aient dŽmoli les projets qui avaient intŽressŽ les physiologistes. D'o perte d'argent et dŽsorganisation.
Imbert s'Žlve contre l'idŽe trop rŽpendue que le CN est compltement exclu de la politique des ATP.
Examen des LP
-Institut de neurophysiologie et psychophysiologie.
Des postes flŽchŽs (?), mais la commission se rŽfuse ˆ flŽcher et se contente de donner oralement quelques indications sur les besoins de certaines formations de recherche.
-Centre d'Žtudes de primatologie et Žcologie des forets Žquatoriales de Makokou.
Le Gabon voudrait s'approprier le centre, malheureusement c'est lˆ un problme dŽbattu ˆ un niveau beaucoup plus ŽlevŽ que celui de la commission.
Examen des demandes d'aides individuelles.
MR Goustard et ses gibbons (il faut l'avertir qu'il s'est mis dans une situation trs difficile)



Sect. 29 Ecologie

 pr. 1974
En ce qui concerne les grosses unitŽs, il est admis qu'elles puissent se diviser en Equipes de thŽmatiques diffŽrents et, par voie de consŽquence, d'affectations Žgalement diffŽrentes dans les nouvelles sections

 ComitŽ sectoriel
Discussions sur politique du CNRS vis-ˆ-vis des chercheurs, sur r™le jouŽ par le ComitŽ National ( trop important), sur problmes des stages (labo craignent d'avoir de moins en moins la possibilitŽ de former des stagiaires.), sur goulot d'Žtranglement dans carrire du chercheur au passage entre chargŽ et ma”tre de recherche, sur formalisation donnŽ aux comitŽs sectoriels.
M Gros craint qu'un dialogue entre la Direcion et les comitŽs sectoriels ne prenne le pas sur le dialogue entre le Directeur Scientifique et les sections.
Administration rappelle que les comitŽs sectoriels sont ˆ l'essai pour un an et demi.
M Sevenier vient expliquer le nouveau projet sur le statut des chercheurs: rien n'est arrtŽ, idem pour les bourses de stage.
Le projet des organismes reprŽsentatifs du comitŽ national fera l'objet d'un dŽbat au Directoire.

 Vote d'une motion: " La commission de biologie Cellulaire exprime sa crainte que les nouvelles structures sectorielles destinŽes en principe a faciliter et ˆ coordonner la t‰che des sections, n'aboutissent en fait ˆ priver le ComitŽ National d'une partie de sa mission statutaire habituelle d'Žlaboration de la conjoncture de la recherche, limitant de plus en plus son r™le ˆ des t‰ches de gestion. En outre, elle demande instamment que le ComitŽ National soit appelŽ ˆ se prononcer sur le projet de rŽforme du statut des chercheurs avany que ne soit arrtŽe sa forme dŽfinitive. Cela la prŽoccupe d'autant plus que certains aspects de cette rŽforme reisquent d'aggraver l'insuffisance dramatique des personnels de recherche qu'elle a connue dans la pŽriode rŽcente et d'entrer en conflit avec les options de conjoncture du ComitŽ National."

 Colloques
- Echanges ioniques transmembranaires chez les vŽgŽtaux, prof Thellier. AcceptŽ.
- Participation ŽnergŽtique de l'eau solvant aux intŽractions spŽcifiques dans les systmes biologiques, Mme Alfsen, M Berteaud. Demande de renseignements complŽmentaires.
- Les leptospires, M Mailloux. rejetŽ.
- Systmes transporteurs d'Žlectrons chez les micro-organismes, M Senez. AcceptŽ.
La commission dŽcide de susciter deux colloques l'an prochain: l'un sur l'instabilitŽ gŽnŽtique, l'autre sur certains aspects de neuroendocrinologie cellulaire.

MŽdaille d'argent ˆ titre posthume ˆ Mme denise Luzzati 


 

Sect. 27/ 31 Sociologie

aut. 74
ComitŽ thŽmatique: M Lisle (DS)  pense que l'une des fonctions essentielles de ces comitŽs est l'examen des problmes transversaux, ainsi que la possibilitŽ pour chaque section de voir comment travaillent les autres sections et Žventuellement de s'inspirer rŽciproquement de leurs procŽdures de travail.

 pr. 75 (134)
M Cuisenier s'Žtonne qu'il soit appliquŽ aux sciences humaines les mmes proportions de crŽdits qu'aux sciences exactes. En effet les moyens en personnel sont essentiels en sciences humaines puisque la recherche se fait gr‰ce ˆ des enquteurs et ˆ des presatatires de service. Les hors statuts sont donc les vŽritables moyens de recherche de la sociologie.
DŽbat sur le systme CNRS, forces et faiblesses (‰ge, regroupement de labos, recrutementÉ) Photocopie, annexe 13.
Informations sur Žlections au CN, modalitŽs de vote au sein du comitŽ national, Žchanges ITA/ chercheurs, promotions d'Žchelons. Auvcune objection de la section ˆ la crŽation d'un comitŽ pour l'avancement des chercheurs exerant des fonctions d'intŽrt gŽnŽral

Classement des colloques
1 "Le capital dans la fonction de production", par M de Bandt
2 "Systmes dynamiques et modles Žconomiques", par M Munier
3 "Les disparitŽs dŽmographiques rŽgionales", par M Duchac
4 colloque international, "Aspects physiques, biologiques et humains des Žcosystmes bocagers des rŽgions tempŽrŽes humides", par M Missonnier.

 Discussions sur politique des contrats menŽe depuis une dizaine d'annŽes et ces consŽquences. M Martin: "Nous renforons ainsi le clivage entre les critres d'Žvaluation de la recherche des chercheurs sur contrats et ceux du CNRS. Il faudrait que les chercheurs ayant travaillŽ sur contrat pendant 4 ou 5 ans puissent obtenir une annŽe sabatique pour faire la synthse des travaux effectuŽs pendant la durŽe du contrat". Motion reoit l'adhŽsion de la commission.
CrŽation du LP ˆ Lyon "labo de pŽdagogie de l'Žconomie et d'application de mŽthodes audiovisuelles ˆ la formation permanente", prŽsentŽ par MRS Lambert et Albertini
Problme du centre de calcul ˆ la Maison des Sciences de l'Homme, l'ordinateur installŽ est trs bon, mais ne correspond pas au beoin des utilisateurs car ceux ci ont surtout besoin de conseils de haut niveau en informatique. VolontŽ de le remplacer par un terminal branchŽ sur le CIRCE.
Discussion autour d'une rŽunification de la documentation, volontŽ de mise en place d'un rŽseau gŽographique, possibilitŽ de concevoir des rŽseaux par aire culturelle.




Sect. 28/33 Sciences Žconomiques

pr. 1974 (134)
DS : M.BAUCHET                  
President : M.GUITTON
SecrŽtaire scientifique : M.SILVESTRE

La section a des reprŽsentants dans les comitŽs thŽmatiques C (3 personnes) et D (1 personne). Discussions sur cette rŽpartition, M.ALLAIS:pourquoi n'y a t'il pas de reprŽsentants dans le comitŽ thŽmatique A? 
M.LISLE: InterfŽrences ente le thme C et D et clivage dommageable. Echanges devraient s'Žtablir entre Žconomistes et politiciens, Žconomistes et gŽographes. Il faudrait nommer un economiste en A et en D.
M.BARTOLI: InquiŽtude car en C, "Žtude de l'Žconomie ramenŽe ˆ des mŽcanismes" et en D, "une partie sociale, mais avec trs peu d'Žconomistes et une orinetation trs littŽraire". Evocation du problme tel qu'il s'est passŽ au CNESER et juge l'expŽrience inquiŽtante = danger des particularismes trop accentuŽs.
M.GUITON : "Ési les regroupements sont effectuŽs ˆ un autre niveau, par une instance supŽrieure, ils seront peu-tre plus synthŽtiques mais cela signifiera que les scientifqiues des sections sont incapables de faire la liaison entre les diffŽrentes disciplines".
M.BAUCHET: Mme si il juge que cette rŽpartition n'est pas la meilleure dŽfend le dŽcoupage proposŽ par le CNRS

 VII plan
M.BAUCHET propose que les membres des comitŽs thŽmatiques recueillent tous les projets qui leur semblent intŽressant pour l'Žlaboration du VII plan. M.ROBIN demande une journŽe par an pour dŽlibŽrer des problmes de la section.

 Colloque
- Colloque international d'ŽconomŽtrie appliquŽe prŽsentŽe par M.LABROUSSE, M.COURBIS, M.SERBAT
- "Le r™le du capital dans la fonction de production" par M.DE BANDT
- "Informatique et Sciences humaines" en septembre 1975. Colloque prŽsentŽ aux sections 01, 26, 30. M BAUCHET prŽsente et obtient un avis favorable.

 Cas difficiles
M.JEANJEAN, chargŽ de recherche depuis 9 ans 11 mois, vote pour la 4 fois de la section pour un licenciement. MILLET, avertissement. Daubignet, Buisson, prolongement 2 ans avec avertissement. Faudry, il lui manque 1 bon directeur, Allais pense que s'il a toujours ŽtŽ mal dirig" c'est qu'il n'avait pas la vocation de chercheur et propose un avertissement, prorogation de 2 ans + avertissement. Johsua, refus passage chargŽ, 10 mois pour se rŽorienter. Licenciement de Verroeulst, cumul traitement universitŽ, pas de publication importante depuis 10 ans.

 Discussions sur renouvellements et promotions
La direction, lors de ses dŽcisions, rŽtrograde de trs nombreux chercheurs par rapport aux propositions faites par la commission. Les membres de la section jugent que dans ces conditions, le travail de la commission est trop flou et trop ambigu. VolontŽ de rŽduire l'arbitraire: vote A quand la section veut vraiment une promotion, vote B quand la section est reservŽe
PrŽsentation pour une promotion au grade de Directeur de recherche (classement)
M.MARTIN, M.WRONSKI, M.SCHMITT
PrŽsentation pour une promotion au grade de ma”tre de recherche (classement)
M.KENDE, M. LELART, MME QUIERS, MME AMELLER, M.AYDALOT, M.GRANDMONT

aut. 74 (122)
Directeur scientifique : M.LISLE             
President : M.GUITTON
SecrŽtaire scientifique : M.MARTIN
Mbs : Allais, Babeau, Bartoli, Bertin, BienaymŽ, Casanova, Danrey, Debatisse, Fardeau, Fauvel-Rouif, Geistdoerfer, FrŽville,Guitton, Lajugie, Le Noane, Martin J-M, Marx, Prats Raymond, Ripert Jean, Robin Albert, Rullire, Schmitt Bernard, Silvestre, Ullmo, Vessilier Elisabeth.(75 +Eicher, Mignot)

M.LISLE dŽplore que M.BAUCHET n'ait pas obtenu 6 postes de CR comme il l'avait promis mais 4. Il s'Žmeut du fait qu'au directoire, M.BAUCHET n'a pas respectŽ l'ordre de classement proposŽ par la section en ce qui concerne les nomination au grade de MR (cas de MME QUIERS)
M.LISLE demande ˆ la commission de faire des propositions pour un nouveau dŽcoupage des thŽmes C et D. Il souhaite qu'un dŽbat ait lieu sur le rapport de conjoncture et la prŽparation du VII plan.

pr. 75 (134)
Guitton prŽsident
Informations sur Žlections au comitŽ national, modalitŽs de vote au sein du comitŽ national, Žchanges ITA/ chercheurs, promotions d'Žchelons. Auvcune objection de la section ˆ la crŽation d'un comitŽ pour l'avancement des chercheurs exerant des fonctions d'intŽrt gŽnŽral

 Classement des colloques
1 "Le capital dans la fonction de production", par M de Bandt
2 "Systmes dynamiques et modles Žconomiques", par M Munier
3 "Les disparitŽs dŽmographiques rŽgionales", par M Duchac
4 colloque international, "Aspects physiques, biologiques et humains des Žcosystmes bocagers des rŽgions tempŽrŽes humides", par M Missonnier.

 Discussions sur politique des contrats menŽe depuis une dizaine d'annŽes et ces consŽquences. M Martin: "Nous renforons ainsi le clivage entre les critres d'Žvaluation de la recherche des chercheurs sur contrats et ceux du CNRS. Il faudrait que les chercheurs ayant travaillŽ sur contrat pendant 4 ou 5 ans puissent obtenir une annŽe sabatique pour faire la synthse des travaux effectuŽs pendant la durŽe du contrat". Motion reoit l'adhŽsion de la commission.

 MŽdailles: Or pour M Allais

CrŽation du LP ˆ Lyon "labo de pŽdagogie de l'Žconomie et d'application de mŽthodes audiovisuelles ˆ la formation permanente", prŽsentŽ par MRS Lambert et Albertini
Problme du centre de calcul ˆ la Maison des Sciences de l'Homme, l'ordinateur installŽ est trs bon, mais ne correspond pas au beoin des utilisateurs car ceux ci ont surtout besoin de conseils de haut niveau en informatique. VolontŽ de le remplacer par un terminal branchŽ sur le CIRCE.
Discussion autour d'une rŽunification de la documentation, volontŽ de mise en place d'un rŽseau gŽographique, possibilitŽ de concevoir des rŽseaux par aire culturelle.

aut. 75
ExposŽ du DS (Lisle) sur le flŽchage (postes et crŽdits), Allais propose d'y rajouter des "Žtoiles".
sŽjours longs ˆ l'Žtranger et tables-rondes bi-latŽrales sont sous-utilisŽs par les Žconomistes.

DŽbat sur les Žquipes
trop grande dispersion reprochŽe ˆ de BANDT, effet pervers de la politique contractuelle (?).Maunoury idem comme toutes les formations ayant tendance ˆ la dispersion, prise dans une Žvolution de type cumulatif qui l'enferme dans un systme; Guitton renouvelŽ, HŽnin lui succŽdera
TaddŽi Perez, travail trop empirique, cette Žquipe at-elle les moyens nŽcessaires pour traiter au niveau thŽorique, pb des Žquipes de la "couronne" ERA ""dŽcentralisŽe" et a compltement renouvelŽ, non renouvelŽe, lui est substituŽ une aide individuelle
Information sur l'Žtat d'avancement du 7¡Plan
14 groupes de travail mis en place par la DGRST, 7 pour les SH. 5 connaissance du milieu terreste, 8 sciences de la vie (santŽ, agriculture), 9sciences de l"homme, 10 cadre de vie, 11 homme et son environnementphysique, 12 structures Žconomiques et sociŽtŽ, 1Žnergie. Economistes minoritaires en 9 et 12; un des documents de base : le rapport de conjoncture. L'idŽe de croissance rŽgulire est un objectif prioritaire. Discussion sur les ATP, selon Allais, une partie des crŽdits affectŽs aux ATP devrait tre affectŽe au comitŽ national.

pr. 76 (150)
Rgles obligatoires du CN sont rappelŽes: nŽcessitŽ de se retirer de la sŽance quand on est concernŽ, respect des horaires.
Sciences Žco compte 17 000 personnes dont 12 000 relvent du secrŽtariat aux universitŽs (CNRS exclus), 2500 du CNRS et les rete d'administrations diverses. Le secteur compte 600 hors-statuts.
Bonne liaison entre enseignements et CNRS mais mauvaises entre CNRS et autres administrations. Ce secteur a augmentŽ plus vite que les autres secteurs de la recherche (moyenne 1,6 et Žco 1,9). Points noirs: insuffisance des ITA, faible reprŽsentation du CNRS dans ce secteur (comparŽ aux universitŽs).

Pour l'examen des candidats, 3 sous commission crŽŽes:
- Žconomie mathŽmatique, ŽconomŽtrie
- Žconomie sociale, de la santŽ, de l'Žducation, de l'urbanisme, des transports, du tourisme
- Žconomie gŽnŽrale, monŽtaire, gestion.
83 candidatures, les 5 premiers classŽs sont: Letourmy 14 voix, Finon 13 voix, Guengant 12 voix, Malgrange 12 voix, Netter 12 voix.

 ComitŽs d'ATP, reprŽsentants
- Informatique et sciences humaines: Piatier
- Information : Dupuy
- Socio-Žconomie de l'Žnergie: Robin
- SantŽ: Germe
- Croissance urbaine: Wronski
- Temps: Werrebrouck
- Education: Freville
- Modes de vie: Barthelemy
- Linguistique gŽnŽrale: Geistdorfer

aut. 76
La section doit dŽsigner 3 reprŽsentants (MRS Ulmo, Dischamps, Freville) pour la section C et 1 (M Silvestre ou M Bartoli) pour la section D. M Bauchet pense qu'il aurait pu y avoir des reprŽsentants dans les sections A et B Žgalement, il propose M Schmitt pour la section A.
VolontŽ de favoriser les rapprochements entre les diffŽrentes disciplines qui souvent travaillent sur les mmes domaines.
VolontŽ d'Žchanges entre Žconomistes et gŽographes, Žconomistes et politiciens
M Bartoli: inquiŽtude car en C l'Žconomie est ramenŽe ˆ des mŽcanismes et en D la partie sociale, avec trs peu d'Žconomistes, a une orientation littŽraire. Il Žvoque l'expŽrience trs inquiŽtante du CNESER.
Syndicats interviennent demandant ˆ avoir des reprŽsentants dans toutes les comitŽs
Sur 7me  plan: M Bauchet propose que les membres de comitŽ thŽmatique recueillent tout projet qui leur semblera indispensable ˆ l'Žlaboration du 7me  plan.
Colloques
- Colloque international d'ŽconomŽtrie appliquŽe par MRS Labrousse, Courbis, Serbat (20o 1n)
- Le r™le du capital dans la fonction de production par M de Bandt (21o 0n)
- Informatique et Sciences humaines, aussi prŽsentŽ aux sections 1, 26 et 30
Chercheurs 
Nouvelles demandes de chercheurs: 31 chercheurs et 11 postes disponibles (15 si les dŽparts escomptŽs s'effectuent)

Problme avec M Jeanjean, discussion et vote du licenciement (10o 7n 2)
Renouvellements et promotions: Vives discussions au sujet des promotions d'Žchelons. Plussieurs membres font remarquer que la direction, lors de ses dŽcisions, rŽtrograde de trs nombreux chercheurs par rapport aux propositions faites par la commission; ils considŽrent que dans ces conditions le travail de la commission est trop flou et trop ambigu. Suggestion de Mme Vessillier: noter les chercheurs par A ou B(= avis rŽsŽrvŽ)

aut. 76 (139)
Budget 77
Favorable pour le personnel, mais pas pour les crŽdits, + 3% en francs courants. 17 ˆ 18 % pour les ATP
CrŽdit, en franc constants 1970, les crŽdits sont passŽs de 20 millions en 1968 ˆ 30 millions en 1976n soit 50% d'augmentation. Pendant le mpeme temps, les chercheurs sont passŽs de 900 ˆ 1254. Augmentation du nombre de formations de plus de 80% depuis 1971.
Au passif :  trop grande concentration parisienne, trop grande orientation des recherches sur la France et les pays francophones, recherches trop monodisciplinaires dans des petites formations. C'est pour ces raisons qu'ont ŽtŽ crŽes les GRECO et les GIS
Compte rendu des reprŽsentants de la section aux comitŽs sectoriels et thŽmatiques
- PŽriodiques: accord pour privilŽgier les revues d'audience interantionale, limiter les revues ˆ caractre rŽgional et monodisciplinaire, favoriser les revues ˆ thme.
LP : Labo d'Žconomie et de sociologie du travail. Travaux sur les salaires et le marchŽ de l'emploi et du travail, la vie syndicale et les relations professionnelles et les conflits du travail, la marginalitŽ sociale et la dŽviance, les mŽcanismes sociaux d'affectation de l'espace, les structures familiales et la carrirs professionnlle et le statut social, l'Žconomie de la santŽ.

 pr. 77 (148)
ATP Observatoires du changement social, la formule ATP a lancŽ l'opŽration mais ˆpartir de 78, l'opŽration se transformera en GRECO.
L'intert du GRECO: tre dirigŽ par un comitŽ de direction, ce qui Žquivaut ˆ une structure nationale pour une discipline. Un crŽdit de fonctionnement minimum de 100 KF par GRECO.
M Lisle veut la crŽation d'un GRECO Sciences de la santŽ ˆ partir de l'ATP santŽ.
Les GRECO se font sur des thmes et les GIS sur une mise en commun des moyens (supervisŽ par un comitŽ scientifique et un conseil d'administration formŽ de personnes morales.)
InquiŽtude sur les nouvelles procŽdures qui ne contribuent pas ˆ faire dispara”tre les anciennes.
M Allais demande la crŽation d'une ATP inflation, croissance, emploi, rŽpartition des revenus

 Colloque
- L'accumulation et la distribution des patrimoines (20 oui)
- Les performances de l'activitŽ productive (13 oui)
- La thŽorie des systmes d'information organisationnels (11 oui)
- L'Žvolution du commerce Est-Ouest et ses perspectives (18 oui)

pr. 78 (136)
Bauchet regrette lente disparition des ATP
Budget 78 3% de +, 35 postes de chercheurs + 17 postes d'accueil (nouveautŽ)
RŽduction de moitiŽ des promotions MR, dŽsapprobation de la section : lettre + pression si le CNRS ne parvient pas ˆ maintenir un minimum d'encadrement ˆ ses formations.
Colloque : problmes de la petite entreprise face ˆ la croissance industrielle.
Publications Allais 17A 

aut. 78 (136)
M
auvaise comprŽhension des r™les complŽmentaires que jouent le CNRS et l'UniversitŽ. DŽbat discrŽdit des l'image des SHS et pb Žconomie (photocopie p 3 et 4 Bauchet, Allais, Robin, etc)
Equipes fŽlicitŽes : Allais, Malinvaud
BŽaud, non prise en considŽrationpour crŽation : thme interessant mais mŽthodologie scientifique pas assez rigoureuse , c'est plut™t du journalisme !
Ulmo pense que la section a eu tort d'acceuillir autant d'Žquipes au cours du prŽcŽdent CN (45 formations)
Problme du classement sur qualitŽ et croisement avec le niveau des moyens (difficultŽ d'apprŽciation)
Munier : il ne faut pas que la commission s'avoue incapable d'Žvaluer la qualitŽ scientifique des Žquipes

 Discussion sur redŽcoupage du CN
Allais : dŽcoupage en petits morceaux de l'histoire la favorise, Žtant donnŽ l'importance de l'Economie dans le monde moderne, celle-ci est bien mal dotŽe. 1/4 de la recherche en Žco se fait hors de ministre des universitŽs (gdes entreprise, autres ministres)
Allais : fait remarquer que la section 33 ne reprŽsente pas suffisament les ingŽnieurs Žconomistes.
Munier : Žtablir des relations entre histoire et Žconomie, les historiens sont meilleurs Žconomistes que ne sonthistoriens les Žconomistes qui se mettent ˆ faire del'histoire ! Lisle : Žconomie une des sections les moins interdisciplinaires, l'Žconomie appliquŽe prŽsente d'importantes lacunes.
Monique Flo : cloisonnement excessif des Žconomistes
Nouveau titre de la section 'sc. Žco et de gestion'

pr. 79 (136)
Entrant au comitŽ Milleron (Plan) Dubois (INSEE).
Classement ITA en 4bis, Allais ayant dŽclarŽ que la qualitŽ des ITA - chercheurs n'est pas aussi bonne que celle des autres candidats
Monique Geistdoerfer s'insurge contre la suppression des postes frais au profit de postes d'acceuil, cette tendance permet de se demander quel avenir est rŽservŽ aux SHS
Cas particuliers : Benassy : lettre l'invitant ˆ faire moins de thŽorie. Florenzano : sortir de son isolement mathŽmatique


 

Sect 29/34 Sciences juridiques

pr. 74
Fonctionnement adoptŽ depuis 1972 fait que la section se scinde en trois pour une partie de la commission: les historiens du droit; les spŽcialistes des sciences administratives, politologues et publicistes; les privatistes.
"Les comitŽs thŽmatiques comptent entre 12 et 25 membres, deux tiers sont dŽsignŽs par les sections, un tiers par le directeur gŽnŽral du CNRS parmi les personnes prises ˆ l'intŽrieur ou en dehors des sections, ce qu permettrait d'Žquilibrer les reprŽsentations des disciplines et des organismes impliquŽs dans la recherche. Ces comitŽs tiendraient en principe deux rŽunions d'une journŽe par an. Les projets de RCP seraient soumis ˆ ces comitŽs avant de venir devant  les sections".



Sect. 30 Linguistique gŽnŽrale

pr. 74
Demande de dŽvelopper la microinformatique.
Au moment du vote pour la prise en considŽraton des nouvelles demandes de chercheurs, les ITA protestent parce qu'ils n'ont pas le droit au vote.

aut. 74
Sur VII¡ plan: M Hay, qui fait le compte rendu du comitŽ thŽmatique B juge que "pour la premire fois il y a progrs dans les modalitŽs d'intervention du CNRS: coordination, regroupement, laboratoires sans murs. NŽanmoins si l'on considre dans quelles conditions financires risquent de se rŽaliser ces diffŽrents projets, on ne peut qu'tre dŽcouragŽ";
M Pottier, dir scient, expose un projet: "le CNRS pourrait jouer un r™le de coordination au niveau du regroupement des centres qui ont des thmes d'Žtudes communs, il aurait alors un r™le complŽmentaire ˆ  celui de l'universitŽ. Des initiatives de ce genre pourraient tre aidŽes sans qu'il y ait dispersion des crŽdits: on pourrait par exemple envisager un groupement de recherches, associŽ au niveau national.

aut. 75
FlŽchages et affichages sont appliquŽes dans les trois quart des sections, c'est ˆ dire sauf dans les sciences humaines.
DŽbat sur flŽchages, thmes:
- danger de ne pas flŽcher ensemble toutes les formations
- nŽcŽssitŽ d'informer prŽalablement les formations, dŽbat sur le manque d'informations en  gŽnŽral et la nŽcessitŽ d'affiner le mode de saisie de l'information.
- avantage de faire porter l'effet du flŽchage sur les domaines de recherche et d'Žtablir une sorte d'appel d'offres orientant les candidats chercheurs vers des recherches nouvelles.




Sect.33 Civilisations orientales

aut. 75
Explication de ce qu'est la rŽforme dŽcidŽe par le comitŽ national: dans un premier temps le flŽchage= sŽlectionner les formations ou les thmes qui ont besoin de chercheurs. Dans un second temps l'affichage=compte rendu publique des offres d'emploi ainsi dŽfinies avt la session de printemps.
FlŽchage ne s'applique pas uniquement aux chercheurs, mais aussi aux ITA et aux attributions de moyens en missions et matŽriel.
Les Commissions n'ont plus ˆ calculer des sommes prŽcises, elles se contentent de dŽfinir une tendance: hausse importante, hausse, baisse, stable. Au vu de ces 4 flŽchages l'administration fera le calcul.
Bilan de la commission, 3 souhaits: une dŽfinition prŽcise du domaine scientifique de la section; des propositions pour assurer un recrutement Žgal aux trois sous sections; la responsabilisation des directeurs de recherche.
 

pr. 74
Sur comitŽs sectoriels et thŽmatiques: ˆ l'essai pour un an. Mission dŽfinie dans le rapport d'Antoine Bernard: "dans le cadre de leurs domaines respectifs, les ComitŽs sectoriels et thŽmatiques ont pour mission de contribuer par leurs avis ˆ l'Žlaboration et ˆ la maise en oeuvre d'une politique scientifique. A cet effet, ils auront accs ˆ toutes les informations qui leur sont nŽcessaires, et qui concernent notamment les ATP et les labos propres de leurs domaines respectifs".

pr. 75
Nouvelles modalitŽs de vote au sein du CN, une note est diffusŽe fixant les conditions de quorum pour qu'un vote en Commission puisse avoir lieu (quorum des prŽsents) ou tre pris en considŽration (quorum des suffrages exprimŽs). Les abstentions ou refus de vote ne sont pas comptŽs comme suffrages exprimŽs et un vote n'est acquis que s'il est formulŽ par la moitiŽ plus un des suffrages exprimŽs.
Promotions d'Žchelons:  an dernier la moyenne des Žchelons d'AR attribuŽs ˆ l'entrŽe du CNRS ou ˆ titre de promotion s'est rŽvŽlŽe supŽrieure aux possibilitŽs budgŽtaires et ˆ conraint par la suite ˆ modifier en baisse les propositions des Commissions, il est dŽcidŽ que celles ci attribueront des promotions dans une certaine proportion, 3,3 cette annŽe ( 70% de promotions de 2 Žchelons et 30% d'1 Žchelon)


 

section 32/ 37 Langues et civilisations classiques

 aut. 75
M Pottier, dir scient, expose le principe du flŽchage. En sciences humaines le flŽchage peut porter non seulement sur des formations de recherche mais sur des suggestions de thmes de recherche pour les deux annŽes suivantes. Ce flŽchage n'est qu'une Žtape devant conduire ˆ l'affichage. celui-ci copnsistera ˆ publier certaines orientations souhaitŽes par la section



Sect. 35/ 40 Histoire moderne et contemporaine

pr. 74
La politique gŽnŽrale de la section n'a toujours pas ŽtŽ dŽfinie.
Problme de recrutement car "niveau nettement" insuffisant des candidats, il faudrait repenser les critres traditionnels d'engagements CNRS en mettant en lumire les aspects nouveaux d'une recherche collective, autrement risque d'engorgement de l'enseignement supŽrieur.
 

aut. 74
Le rapport de conjoncture est un rapport Žtabli tous les 5 ans, qui cherche ˆ dresser un bilan de la recherche en France et ˆ tracer les objectifs pour cette recherche.

 pr. 75
Le prŽsident fait un tour d'horizon de ce qu'a ŽtŽ l'activitŽ de la Commission, il insiste sur plusieus points:
- Il faudrait considŽrer de manire plus positive les chercheurs venant de l'universitŽ et destinŽs ˆ y retourner, ce pourrait tre un apport de vitalitŽ.
- Un effort doit tre fait pour les Žchanges avec l'Žtranger
- CNRS et universitŽ doivent collaborer.